Laboratoire de Géographie Physique et Environnementale


GEOLAB

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher





Accueil > Productions scientifiques > Publications

Equipe Capital Environnemental

ACL - Articles dans des revues à comité de lecture

2015


  • Barbier Nicolas« The controversial management of fire in the national forests of Idaho and western Montana », Journal of Alpine Research/Revue de Géographie Alpine. DOI : 10.4000/rga.2696. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01224560.
    Résumé : In Idaho and Montana just like in the rest of the U.S. Rocky Mountains, a part of the population wants to settle near forests perceived as environmental amenities. The regional net migration has been positive for about twenty-five years. Wildfires with variable intensity regularly destroy properties. Some of them kill people. Regionally, they are an important human, economic, political and environmental issue. Their significance is likely to increase due to global warming. A lot of these fires are ignited within the huge national forests of the montane zone (600 to 2,100 meters of elevation in the study area) dominated by Ponderosa pines and Douglas firs. Between the end of the conquest of the West and the 1970s, land uses have altered these forests and the fire regimes that affect them. For about four decades, managers have been involved in a partial and controversial restoration of pre-conquest fire regimes and forests they used to shape.
    Mots-clés : Fire, Idaho, management, Montana, national forest.


  • Barbier Nicolas« La gestion controversée du feu dans les forêts nationales de l’Idaho et de l’ouest du Montana », Revue de Géographie Alpine. DOI : 10.4000/rga.2685. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01225933.
    Résumé : En Idaho et au Montana comme dans le reste des Montagnes Rocheuses états-uniennes, une partie de la population souhaite s’installer à proximité immédiate des aménités paysagères forestières. Le solde migratoire régional est fortement positif depuis un quart de siècle. Des feux de végétation d’intensité variable y détruisent des propriétés à intervalles réguliers. Certains de ces feux sont meurtriers. Ils constituent un enjeu régional humain, économique, politique et environnemental dont la portée risque de s’accroître dans un contexte de réchauffement climatique. Bon nombre de ces feux démarrent dans les immenses forêts nationales de la zone montagnarde (600 à 2100 mètres d’altitude dans la région étudiée) dominée par des pins Ponderosa et par des sapins Douglas. Entre la fin de la conquête de l’Ouest et les années 1970, les impacts anthropogéniques ont fait évoluer ces forêts et les régimes de feu auxquels elles sont soumises. Depuis une quarantaine d’années, les gestionnaires ont amorcé une restauration partielle et controversée des régimes de feu d’autrefois et des espaces qu’ils contribuent à façonner.
    Mots-clés : feu de végétation, forêt nationale, gestion, Idaho, Montana.

  • Bernardie-Tahir Nathalie et Schmoll Camille« Iles, frontières et migrations méditerranéennes : Lampedusa et les autres », L’Espace Politique, 25. http://espacepolitique.revues.org/3333.

  • Delay Etienne et Chevallier Marius« Roger Dion, Toujours vivant! », Cybergeo : Revue européenne de géographie / European journal of geography. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00933549.
    Résumé : Cet article explore au moyen d'un modèle en système multi­agent (SMA) les conditions d'émergence et de structuration historique des territoires de production des vins de qualité décrits dans l'œuvre de Roger Dion, et plus particulièrement dans son article intitulé "Querelles des anciens et des modernes sur les facteurs de la qualité du vin" de 1952 (Dion, 1952).
    Mots-clés : géographie sociale, Netlogo, Roger Dion, systèmes multi-agents.


  • Delay Etienne, Chevallier Marius, Rouvellac Éric et Zottele Fabio« Effects of the Wine Cooperative System on Socio-economic Factors and Landscapes in Mountain Areas », Journal of Alpine Research/Revue de Géographie Alpine, p. http://rga.revues.org/2733. DOI : 10.4000/rga.2733. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01225874.
    Résumé : In an economy of increased globalization and trade, wine holds a privileged place. The wine cooperative system in vineyards in mountain regions, such as in Banyuls-sur-Mer, France and the Val di Cembra, Italy, offers a privileged context for studying the opportunities for individual action that affect precarious socio-economic balances. To understand, and sometimes predict, changes in the socio-economics and landscapes of a region due to cooperatives, we have used a multi-agent system (MAS) to model the behavior of the actors involved in wine production in a cooperative. This model analyses cooperative systems’ impact on socio-economic factors (income inequality and the rate of business failure) and landscapes (percentage of total land as vineyards, particularly in steep areas) of the regions considered. The findings show that cooperatives play a role of socio-economic and landscape stabilizer in these regions.
    Mots-clés : agent-based modeling, cooperation, modelisation, slope, vineyard landscape, viticulture, wine cooperative.
  • Didolot F.« Structure de la propriété forestière privée en 2012 », Forêt Entreprise, 222, p. 25-29.
  • Didolot F.« Le risque en forêt. Quels risques, quels comportements ? », Forêt Entreprise, 222, p. 21-24.
  • Didolot F. et Giry C.« Motivations et pratiques des propriétaires forestiers : des changements qui intéressent les européens », 222, p. 44-46.
  • Didolot F. et Picard O.« Pourquoi analyser le comportement des forestiers ? », Forêt Entreprise, 222, p. 18-20.

  • Garnier Edwige et Serre Frédéric« Patrimoine, identité et développement territorial », éd. par Editions La Librairie des territoires. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01195724.
    Résumé : Et si l’on considérait que le patrimoine constituait un élément moteur d’identité et de développement territorial ? Dans une période de remise à plat des politiques publiques sur les territoires, et alors que ceux-ci sont à la recherche d’un projet collectif, il convenait de s’interroger sur la place du patrimoine dans la mobilisation des acteurs locaux et dans la recherche des retombées sociales et économiques. L’ouvrage « Patrimoine, identité et développement territorial » associe concepts, méthodes et récits d’expériences, il permet ainsi à tous ceux qui sont impliqués dans le devenir des territoires de trouver matière à enrichir leurs pratiques, à découvrir comment des éléments patrimoniaux peuvent devenir une richesse pour l’avenir de ces espaces de vie. Coordonné par Edwige Garnier et Frédéric Serre, ce livre a mobilisé un collectif de chercheurs de l’Université de Limoges, de l’EPL d’Ahun et de professionnels du développement territorial. Il s’appuie sur une formation universitaire, dont le montage original repose sur le soutien sans faille de collectivités territoriales, notamment creusoises.
    Mots-clés : développement, identité, patrimoine, projet de territoire, territoire.

  • Guyot Sylvain, Dellier Julien et Antony Caillot« Our rural sense of place’: Rurality and Strategies of Self-Segregation in the Cape Peninsula (South Africa) », JSSJ Justice Spatiale / Spatial Justice, 7. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01118881.
    Mots-clés : Cape Peninsula, Cape Town, rurality, self-segregation, sense of place, South Africa.

  • Hamidou Bello, Couratier Philippe, Nicol Marie, Delzor Aurélie, Boumédiène Farid, Preux Pierre-Marie et Marin Benoît« Incidence de la sclérose latérale amyotrophique en limousin (2000–2011) : résultats du premier registre français des cas de SLA (registre FRALIM) », Revue Neurologique, 11. DOI : 10.1016/j.neurol.2015.01.190.

  • Metzger Alexis« The Dutch Winter landscapes climatic temporalities », Nouvelles Perspectives en Sciences Sociales, 10 (2), p. 12. (Représenter les temporalités). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01129027.
    Mots-clés : climatologie historique, Dutch Painting, Golden Age, historical climatology, hiver, Little Ice Age, peinture hollandaise, petit âge glaciaire, représentations, Siècle d’or, Winter.

  • Ransan-Cooper Hedda, Farbotko Carol, McNamara Karen E., Thornton Fanny et Chevalier Emilie« Being (s) framed: The means and ends of framing environmental migrants », Global Environmental Change, 35, p. 106–115. http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0959378015300194.


  • Rouvellac Éric« La construction des appellations viticoles et la géographie juridique », Développement durable et territoires, 6 (1). DOI : 10.4000/developpementdurable.10811. http://developpementdurable.revues.org/10811.

  • Zottele Fabio et Delay Etienne« È possibile descrivere la resistenza dei paesaggi vitati di montagna utilizzando un territorio virtuale? Il caso trentino. », Territoires du vin, 6, p. 1-16. (Territori del vino in Italia). https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01138934.
    Résumé : Il paesaggio è la percezione che l’uomo ha dell’ambiente che lo circonda e del risultato dei processi dinamici nel tempo e nello spazio che agiscono su un territorio. Nell’ultimo secolo i paesaggi agricoli hanno subìto cambiamenti radicali in risposta a forti trasformazioni sociali e importanti innovazioni tecnologiche. Queste ultime, in generale, hanno reso possibile lo sfruttamento di maggiori superfici agrarie con minori costi di manodopera. La meccanizzazione di alcune pratiche agronomiche è una spinta innovativa che ha agito in maniera disomogenea: nelle zone di montagna e/o in quelle in forte pendenza persiste un’agri- coltura composta da piccoli appezzamenti, spesso terrazzati, dove la meccanizzazione risulta difficile o impossibile. Tuttavia, nonostante le difficoltà gestionali legate alla conformazione orografica, questi paesaggi si sono mantenuti nel tempo conservando una forte e peculiare identità territoriale. In Trentino (IT) coesistono in equilibrio dinamico due tipologie di paesaggio vitato: il fondovalle è meccanizzato e gli appezzamenti hanno estensione maggiore, sui versanti a forte pendenza si sviluppa una viticoltura di montagna terrazzata, di piccola taglia ed a bassissima meccanizzazione. In questo lavoro si ipotizza che l’emergenza dei due differenti contesti viticoli - di forte pendenza e di fondovalle - scaturisca dalla complessità dei processi che sottendono lo sviluppo di un territorio, che i differenti fattori in gioco debbano essere studiati nella loro diversità intrinseca e che nessuno di questi singoli fattori possa essere considerato come la causa principale. Basandosi su ipotesi semplici di strutturazione del paesaggio è stato sviluppato un modello parsimonioso basato su un sistema multiagente per la simulazione di queste dinamiche. I risultati ottenuti sono stati messi a confronto con l’evoluzione storica del paesaggio documentata in alcuni archivi storici e con lo stato attuale del territorio. L’obiettivo è determinare la plausibilità di un modello semplificato che possa descrivere sia le forzanti socio-economiche complesse sia l’evoluzione del paesaggio verso le configurazioni attuali. Si mostreranno, infine, le rappresentazioni preliminari del modello sviluppato per descrivere le dinamiche di evoluzione del paesaggio viticolo trentino sottoposto a queste forzanti.
    Mots-clés : Agent Based Model, Alpes, Landscape, Moutains, paesaggio, viticulture.
2014

  • Beaurain Christophe et Delphine Varlet« Quelques pistes de réflexion pour une approche pragmatiste de l’écologie industrielle : l’exemple de l’agglomération dunkerquoise ", Revue Développement durable et territoire », Développement Durable et territoires, 5 (1). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01130359.
    Mots-clés : développement durable, ecologie industrielle, Pragmatisme économique.

  • Beaurain Christophe et Varlet Delphine« Quelques pistes de réflexion pour une approche pragmatiste de l’écologie industrielle: l’exemple de l’agglomération dunkerquoise », Développement durable et territoires. Économie, géographie, politique, droit, sociologie. http://developpementdurable.revues.org/10111.

  • Bernardie-Tahir Nathalie et Schmoll Camille« Islands and Undesirables: Introduction to the Special Issue on Irregular Migration in Southern European Islands », Journal of Immigrant & Refugee Studies, 12 (2), p. 87–102. http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/15562948.2014.899657.

  • Bernardie-Tahir Nathalie et Schmoll Camille« Guest Editorial Introduction: The uses of islands in the production of the southern European migration border », Island Studies Journal, 9 (1), p. 3–6. http://www.islandstudies.ca/sites/islandstudies.ca/files/ISJ-9-1-B-Tahir+Schmoll-A.pdf.

  • Bernardie-Tahir Nathalie et Schmoll Camille« Opening up the island: a ‘counter-islandness’ approach to migration in Malta », Island Studies Journal, 9 (1), p. 43–56. http://www.islandstudies.ca/islandstudies.ca/sites/islandstudies.ca/files/ISJ-9-1-B-Tahir+Schmoll-B.pdf.

  • Boumédiène Farid, Marin Benoît, Druet-Cabanac Michel et Preux Pierre-Marie« Emergence de la géoépidémiologie socio environnementale au service des pays de la zone tropicale », Revue neurologique. DOI : 10.1016/j.neurol.2014.01.014.


  • Chevallier Marius, Dellier Julien et Richard Frédéric« Development and patterns of short food supply chains in Limousin (France): weak political and institutional framework - strong spatial and relational proximities », Géographie, Economie, Société, 16 (3), p. 339-362. DOI : 10.3166/ges.16.339-362. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01089464.
    Mots-clés : circuits courts agroalimentaires, économie informelle, institutions, progressive local development, proximité, social innovation, socio-territorial capital, territoire, workers cooperative.

  • Chevallier Marius, Dellier Julien, Richard Frédéric et Plumecocq Gaël« Dynamiques et structuration des circuits courts agroalimentaires en Limousin : distance institutionnelle, proximités spatiale et relationnelle », Géographie, Economie, Société, 16 (3), p. 339-362. DOI : 10.3166/ges.16.339-362.


  • Delzor Aurélie, Couratier Philippe, Boumédiène Farid, Nicol Marie, Druet-Cabanac Michel, Paraf François, Méjean Annick, Ploux Olivier, Leleu Jean-Philippe, Brient Luc, Lengronne Marion, Pichon Valérie, Combès Audrey, El Abdellaoui Saïda, Bonneterre Vincent, Lagrange Emmeline, Besson Gérard, Bicout Dominique J, Boutonnat Jean, Camu William, Pageot Nicolas, Juntas-Morales Raul, Rigau Valérie, Masseret Estelle, Abadie Eric, Preux Pierre-Marie et Marin Benoît« Searching for a link between the L-BMAA neurotoxin and amyotrophic lateral sclerosis: a study protocol of the French BMAALS programme. », BMJ Open, 4 (8), p. e005528. DOI : 10.1136/bmjopen-2014-005528. https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-01073863.
    Résumé : INTRODUCTION: Amyotrophic lateral sclerosis (ALS) is the most common motor neurone disease. It occurs in two forms: (1) familial cases, for which several genes have been identified and (2) sporadic cases, for which various hypotheses have been formulated. Notably, the β-N-methylamino-L-alanine (L-BMAA) toxin has been postulated to be involved in the occurrence of sporadic ALS. The objective of the French BMAALS programme is to study the putative link between L-BMAA and ALS. METHODS AND ANALYSIS: The programme covers the period from 1 January 2003 to 31 December 2011. Using multiple sources of ascertainment, all the incident ALS cases diagnosed during this period in the area under study (10 counties spread over three French regions) were collected. First, the standardised incidence ratio will be calculated for each municipality under concern. Then, by applying spatial clustering techniques, overincidence and underincidence zones of ALS will be sought. A case-control study, in the subpopulation living in the identified areas, will gather information about patients' occupations, leisure activities and lifestyle habits in order to assess potential risk factors to which they are or have been exposed. Specimens of drinking water, food and biological material (brain tissue) will be examined to assess the presence of L-BMAA in the environment and tissues of ALS cases and controls. ETHICS AND DISSEMINATION: The study has been reviewed and approved by the French ethical committee of the CPP SOOM IV (Comité de Protection des Personnes Sud-Ouest & Outre-Mer IV). The results will be published in peer-reviewed journals and presented at national and international conferences.
  • Didolot F.« La force du plan simple de gestion », Forêt Entreprise, 216, p. 21-24.

  • Gibout Christophe et Zwarterook Irénée« Gérer les risques industriels et la pollution dans le Dunkerquois: une double échelle transactionnelle », Pensée plurielle, 2, p. 131–148. http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=PP_033_0131.


  • Guyot Sylvain, Dellier Julien et Cerbelaud Fabien« L’environnement au profit des plus riches ? Construction et hybridation d’un front écologique métropolitain dans la Péninsule du Cap (Afrique du Sud) », VertigO : la Revue Électronique en Sciences de l'Environnement, 14 (1). DOI : 10.4000/vertigo.14660. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01118886.
    Mots-clés : AFRIQUE DU SUD, apartheid/postapartheid, Blancs, front d’urbanisation, front écologique, hybridation, métropole, parc national, péninsule du Cap.
  • Linton Jamie« Modern Water and its Discontents: a history of hydrosocial renewal », WIREs Water, 1 (1), p. 111-120.

  • Linton Jamie« Modern water and its discontents: a history of hydrosocial renewal », Wires Water, 1 (January/February), p. 111-120. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01135003.
    Résumé : Water planning and management in the 20th century were characterized by a particular way of understanding and relating to water that may be described in terms of 'modern water'. Essentially, modern water is a way of knowing, accounting for, and representing water apart from its social context. Modern water replaced a wealth of different waters whose essence was defined by the social circumstances in which they occurred, rather than by the compound of oxygen and hydrogen to which all waters may be reduced. This paper traces the history of modern water and describes its current retreat in the face of circumstances that call for the resocialization of waters. Several examples of this resocialization are given, including a new way of representing hydrosocial relations known as the 'hydrosocial cycle', the campaign for the human right to water and emerging practices in water engineering and water management.
    Mots-clés : paradigm change, water, water history, water management.

  • Linton Jamie et Budds Jessica« The hydrosocial cycle: Defining and mobilizing a relational-dialectical approach to water », Geoforum, 57, p. 170-180. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01134992.
    Résumé : The relationship between water and society has come to the forefront of critical inquiry in recent years, attracting significant scholarly and popular interest. As the state hydraulic paradigm gives way to modes of water governance, there is a need to recognize, reflect and represent water's broader social dimensions. In this article, we advance the concept of the hydrosocial cycle as a means of theorizing and analyzing water-society relations. The hydrosocial cycle is based on the concept of the hydrologic cycle, but modifies it in important ways. While the hydrologic cycle has the effect of separating water from its social context, the hydrosocial cycle deliberately attends to water's social and political nature. We employ a relational-dialectical approach to conceptualize the hydrosocial cycle as a socio-natural process by which water and society make and remake each other over space and time. We argue that unravelling this historical and geographical process of making and remaking offers analytical insights into the social construction and production of water, the ways by which it is made known, and the power relations that are embedded in hydrosocial change. We contend that the hydrosocial cycle comprises a process of co-constitution as well as material circulation. Existing work within the political ecology tradition considers the co-constitution of water and power, particularly in relation to processes of capital accumulation. We propose the hydrosocial cycle as an analytical tool for investigating hydrosocial relations and as a broader framework for undertaking critical political ecologies of water.
    Mots-clés : hydrosocial cycle, political ecology, politics, water.

  • Marin Benoit, Hamidou Bello, Couratier Philippe, Nicol Marie, Delzor Aurélie, Raymondeau Marie, Druet-Cabanac Michel, Lautrette Géraldine, Boumédiène Farid et Preux Pierre-Marie« Population-based epidemiology of amyotrophic lateral sclerosis (ALS) in an ageing Europe–the French register of ALS in Limousin (FRALim register). », European Journal of Neurology, p. 1292-300, e78-9. https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-01101244.
    Résumé : BACKGROUND AND PURPOSE: The main objective of establishing the French register of amyotrophic lateral sclerosis (ALS) in the Limousin region (FRALim), was to assess the incidence of ALS, in this ageing region of Europe, over a 12-year period (2000-2011). METHODS: Patients were included if they lived in Limousin at the time of diagnosis of ALS according to El Escorial revised criteria and were identified by at least one of the following sources: (i) the French national body coordinating ALS referral centres; (ii) public and private hospitals in the region; (iii) health insurance data related to long-term diseases. RESULTS: The FRALim register identified 279 incident cases (2000-2011). The crude and European population standardized incidences of ALS were as high as 3.19/100,000 person-years of follow-up (95% CI 2.81-3.56) and 2.58/100,000 person-years of follow-up (95% CI 2.27-2.89) respectively. Median age at onset was 70.8 years (interquartile range 63.1-77.1). The standardized sex incidence ratio (male/female) was 1.3 overall, but 1.1 under the age of 65 years, 1.7 between 65 and 75 years and 1.9 above 75 years. The exhaustiveness of the register has been estimated at 98.4% (95% CI 95.6-99.4) by capture-recapture analysis. CONCLUSION: It was possible for the first time in France to monitor accurately the incidence of ALS over a long time period. It appears to be in the upper range of data reported in western countries. Patterns displayed here might anticipate the epidemiology of ALS in ageing western countries.
    Mots-clés : amyotrophic lateral sclerosis, epidemiology, France, incidence, population register.


  • Richard Frédéric, Chevallier Marius, Dellier Julien et Lagarde Vincent« Rural Gentrifi cation and Economic Performance of Local Short Food Supply Chain in Limousin », Norois - Environnement, aménagement, société, 230. DOI : 10.4000/ norois.4997. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01132481.
    Mots-clés : economic performance – short food supply chain – agriculture – social change – rural gentrification, performance économique – circuits courts de proximité – agriculture – recomposition sociale – gentrification rurale.

  • Richard Frédéric, Chevallier Marius, Dellier Julien et Lagarde Vincent« Circuits courts agroalimentaires de proximité en Limousin : performance économique et processus de gentrification rurale », Norois, 230 (1), p. 21-39. http://www.cairn.info.ezproxy.unilim.fr/article.php?ID_ARTICLE=NOR_230_0021.


  • Richard Frédéric, Dellier Julien et Tommasi Greta« Migration, environment and rural gentrification in the Limousin mountains », Revue de Géographie Alpine, 102 (4). (Nouveaux habitants. Dynamiques de repeuplement en zone de montagne). DOI : 10.4000/rga.2525. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01118736.
    Mots-clés : Environnement, gentrification rurale, Migration, Montagne limousine, PNR Millevaches.

  • Richard Frédéric, Dellier Julien et Tommasi Greta« Migration, environnement et gentrification rurale en Montagne limousine », Journal of Alpine Research | Revue de géographie alpine, 102-4. http://rga.revues.org/2525.
    Résumé : Les dynamiques migratoires des espaces ruraux et/ou montagnards font l’objet de nombreuses recherches dont les différents appareillages conceptuels et méthodologiques relèvent de (sous)champs scientifiques ou disciplinaires distincts. Se distinguent, entre autres, les entrées par la population, les migrations d’aménités ou encore par la gentrification rurale (Smith, 1998 ; M. Phillips, 1993 ; Bryson et Wyckoff, 2010). C’est à travers le prisme de cette dernière que la contribution proposée vise à lire les dynamiques démographiques, socioculturelles et environnementales à l’œuvre dans la Montagne limousine. Une partie de la littérature anglo-saxonne portant sur la gentrification rurale a permis de souligner le rôle central de l’environnement et/ou de la nature à la fois en tant que représentations et cadre géographique dans les dynamiques migratoires et les processus de recomposition sociale susceptibles de produire une ou des formes de gentrification rurale, ou greentrication. Dans le détail, l’environnement agirait en amont de l’installation des migrants et les accompagnerait tout au long de leur parcours migratoire et résidentiel. Mais en aval de leur implantation, du fait même de leurs caractéristiques de gentrifieurs, c’est-à-dire de nouveaux résidents, acteurs de la gentrification, ces derniers agiraient pour modifier la ou les dimensions environnementales de leur cadre de vie et le faire ainsi tendre vers « l’idéal » qui les avait initialement attirés. En l’espèce, les enquêtes de terrain tendraient à indiquer que si ce cadre général est plutôt pertinent pour la Montagne limousine, il reste néanmoins nécessaire de préciser, d’une part la nature des gentrifieurs, lesquels pourraient éventuellement être qualifiés d’altergentrifieurs, et d’autre part, que leur impact est inégalement significatif au sein du PNR de Millevaches.
    Mots-clés : Environnement, gentrification rurale, Migration, Montagne limousine, PNR Millevaches.

  • Rouvellac Éric« La dissolution des terroirs et des territoires viticoles dans l’architecture des domaines viticoles », Sud Ouest Européen, n°36, p. 85-96. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01230918.
    Résumé : Le terroir viticole est utilisé souvent comme un concept valise, où beaucoup d’acceptions peuvent voisiner, de l’agronomique au culturel. De cette confusion les acteurs vitivinicoles construisent des politiques de communication et du marketing autant sur de la réalité que du mythe. Ils fondent souvent cette communication sur l’histoire locale du territoire viticole, en voulant frapper l’imagination en inventant et en réinventant l’histoire des vignobles. Cette progression de la communication autour des terroirs et des territoires viticoles aboutit à des visions post modernes, très relativistes, du territoire, où la subjectivité se nourrit des symboles culturels dans le paysage et sur le bâti. A travers une approche de l’architecture de certains domaines de l’appellation viticole contrôlée Somontano (Espagne), de certains domaines du Nouveau Monde, et de bâtis iconoclastes comme entrée vitivinicole, nous nous sommes intéressés à la dissolution du terroir et du territoire dans la communication liée à l’architecture des domaines viticoles.
    Mots-clés : architecture de chais, communication, marketing, territoires viticoles, terroirs viticoles.
2013


  • Barbier Nicolas« La gouvernance conflictuelle relative à la cogestion des saumons dans le bassin du fleuve Columbia (États-Unis) », VertigO : La Revue Électronique en Sciences de l'Environnement. DOI : 10.4000/vertigo.14412. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01225934.
    Résumé : Dans la portion états-unienne du bassin du Columbia, les populations de saumons sont cinq fois moins nombreuses qu’il y a 150 ans. Elles sont cogérées par des acteurs fédéraux, fédérés et tribaux afin de les restaurer. Dans cette région plus étendue que la France, l’État fédéral domine la gouvernance relative à la cogestion d’espèces de saumons en danger ou menacées. L’agence fédérale du NOAA Fisheries Service rédige les plans de restauration et les études biologiques programmatrices qui orientent les actions de terrain. Les acteurs de terrain fédérés et tribaux ont une multitude de tâches, de la réintroduction de populations locales à la restauration de zones ripariennes en passant par la gestion des écloseries ou le contrôle de la pêche. Parallèlement, une cour fédérale de l’État d’Oregon a le pouvoir de réorienter les plans et études fédéraux si ceux-ci ne sont pas conformes à l’Endangered Species Act votée par le Congrès des États-Unis en 1973. Au cours des années 2000, cette cour a notamment contribué à réduire l’impact létal des barrages sur les saumons. Si certaines populations locales de saumons ont été partiellement reconstituées, des problèmes majeurs ne sont pas résolus : les grands barrages continuent d’entraver la restauration globale, de même que les pollutions et les dégradations d’une partie de l’environnement des bassins hydrographiques. Des conflits entre groupes d’intérêts se poursuivent. Des groupes d’écologistes et de pêcheurs ainsi que des tribus indiennes réclament une restauration plus ambitieuse. Ils se heurtent à des intérêts industriels et agricoles majeurs généralement protégés par les États fédéral et fédérés. Ces deux acteurs gouvernementaux s’opposent au développement d’une partie des projets tribaux liés aux écloseries. L’adoption de la Déclaration onusienne sur les droits des peuples autochtones par l’Administration de Barack Obama en 2010 pourrait atténuer des différends et faire évoluer la gouvernance à l’étude.
    Mots-clés : bassin versant, cogestion, Columbia, conflit, fleuve, gouvernance, saumon.

  • Barbier Nicolas et Heude Jacques« Restauration d’écosystèmes aquatiques et ripariens dans le territoire autochtone des Indiens Nez Percé (Idaho, Oregon, Washington) », Revue du Nord, Hors-Série numéro 19. (Eaux de la vie : pour une histoire de la biodiversité des cours d'eau). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01224617.
    Résumé : Le territoire autochtone de la tribu des Nez Percé est situé à cheval sur le centre-nord de l'Idaho, le nord-est de l'Oregon, le sud-est de l'État de Washington. Essentiellement montagneux, majoritai-rement couvert de forêts de conifères, il chevauche le centre-nord de l'Idaho ainsi que de petites portions du nord-est de l'Oregon et du sud-est de l'État de Washington (fig. 1). Ce territoire de 54 000 km 2 , faiblement peuplé (175 000 habitants en 2010), est inclus dans le bassin de la rivière Snake. La tribu fut dépossédée par les États-Unis de 98 % de la superficie de son territoire entre 1863 et 1900. Entre la fin XIX e siècle et les années 1960, elle assista, pratiquement impuissante, à la dégradation des écosystèmes aquatiques et ripa-riens dues à l'agriculture, aux industries, à l'urbanisa-tion et à des aménagements hydrauliques. À partir des années 1960 et d'une sensibilité accrue aux problèmes environnementaux 1 , des étapes juri-diques clés (grandes lois nationales de protection de la qualité de l'eau) et des seuils maxima de pollution, censés améliorer la qualité de l'eau, se sont succédés. Si certaines détériorations ont été atténuées, beaucoup d'autres se poursuivent actuellement. Leurs disparités spatiales sont marquées. Depuis 1990, plusieurs espèces de saumons sont classées dans la liste fédé-rale des espèces en danger. Dans ce cadre juridique,
    Mots-clés : écosystème, Idaho, milieu aquatique, Nez Percé, Oregon, pollution, Restauration écologique, Washington, zone riparienne.

  • Chevalier Emilie et Guadagno Eleonora« Tracing Social inequalities in Environementally-induced Migration, Colloque international, Bielefeld, du 9 au 13 décembre 2012. Compte-rendu par Émilie Chevalier & Eleonora Guadagno », E-Migrinter, 10, p. 85-90. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00929772.
    Mots-clés : environmental, Migration.


  • Chevallier Marius« La structure coopérative, garante de l'entreprise comme institution », Revue Française de Socio-Economie, 12, p. 231-242. DOI : 10.3917/rfse.012.0231. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00921353.
    Mots-clés : connaissances tacites, coopérative, cooperatives, économie institutionnaliste, institutionalist economics, représentations, stabilité, stability, tacit knowledge.
  • Chevallier Marius« Les circuits courts, une voie rémunératrice mais risquée », Agreste Limousin, 99, p. 1-4.

  • Chevallier Marius« Les circuits courts, une voie rémunératrice mais risquée », Agreste Limousin, 99, p. 1-4. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00933572.
    Résumé : Les exploitations agricoles en bovin viande commercialisant en circuits courts dégagent un revenu supérieur en moyenne à celui de l'ensemble des producteurs spécialisés du Limousin. Toutefois, s'il est possible d'atteindre des revenus nettement supérieurs, le risque d'obtenir des résultats inférieurs aux performances hors circuits courts n'est pas négligeable. Les circuits courts permettent ainsi de conserver plus de revenu sur le siège de l'exploitation, donc en milieu rural. Mais ils ne peuvent constituer une stratégie équitable de développement local que si un accompagnement est proposé aux exploitants qui souhaitent adopter ce débouché.
    Mots-clés : circuits de proximité agroalimentaires, performance économique.

  • Chevallier Marius« L'hétérogénéité des circuits courts : un défi pour le soutien institutionnel », Agreste Limousin, 96, p. 1-4. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00933589.
    Résumé : Les circuits courts bénéficient d'un intérêt institutionnel croissant, pour autant l'hétérogénéité des pratiques constitue un défi à ce soutien. En particulier, la proximité relationnelle qui caractérise les circuits courts en Limousin ne serait pas un phénomène passager lié à une dynamique d'émergence mais une propriété durable qui induit un mode d'accompagnement spécifique. Cet accompagnement se caractérise par un recours plus important à la formation par les pairs et un rôle croissant des politiques publiques à l'échelon local.
    Mots-clés : circuits de proximité agroalimentaire, politiques publiques.


  • Chevallier Marius« Stabilité et expérience : des atouts coopératifs », Revue Internationale de l'Economie Sociale, RECMA, 327, p. 63-74. DOI : 10.7202/1015150ar. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00933560.
    Résumé : La stratégie contemporaine des entreprises et du mouvement coopératif et mutualiste consiste à affirmer qu'elles se caractérisent par des valeurs alternatives. Cette stratégie comporte des faiblesses dans la mesure où il est difficile d'observer l'impact de telles valeurs dans les principaux secteurs d'activités des coopératives et mutuelles (industrie agro-alimentaire, commerce en gros, banque, assurance). En revenant aux origines des coopératives, on peut défendre l'hypothèse que les spécificités de ces entreprises résident plutôt dans des règles statutaires qui constituent des garde-fous à l'emprise des forces du marché. Alors que le marché valorise la réactivité et l'attractivité des travailleurs qualifiés, les coopératives et mutuelles sont plutôt caractérisées par la stabilité et la capacité à créer et exploiter des compétences tacites et informelles adaptées à leurs contextes spécifiques. Or, cette logique marchande constitue le cadre d'analyse dominant y compris pour les parties prenantes des coopératives : les individus ont " naturellement " tendance à puiser leurs solutions dans ce référentiel et il est donc nécessaire de bénéficier de garde-fous qui préservent de ce référentiel. Il s'agit alors de s'affranchir du cadre d'analyse dominant pour penser les coopératives, plutôt qu'y puiser des solutions qui renforcent les dynamiques de banalisation.
    Mots-clés : ancienneté, connaissances expérientielles, coopérative, institution, lenteur, stabilité.
  • Chevallier Marius« L’hétérogénéité des circuits courts : un défi pour le soutien institutionnel », Agreste Limousin, 96, p. 1-4.

  • Delay Etienne« Du paysage au terroir viticole de forte pente : à la recherche des leviers du management territorial », Projet de paysage, 9, p. 1-18. http://www.projetsdepaysage.fr/fr/du_paysage_au_terroir_viticole_de_forte_pente_a_la_recherche_des_leviers_du_management_territorial.
    Mots-clés : forte pente, montagne, paysage, systèmes multi-agents, vignoble.
  • Delay Etienne, Bourgoin J et Zottele F« Impact of cooperation on vineyards mountain landscape », Ciência e técnica vitivinicola, 28 (1).

  • Delay Etienne, Bourgoin Jérémy et Zottele Fabio« LES CONSÉQUENCES DE LA COOPÉRATION SUR LES PAYSAGES VITICOLES DE MONTAGNE », Ciência e técnica vitivinicola, 28 (1), p. 30-43. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00920082.
    Mots-clés : Agent based modeling, coopérative, Landscape, spatial behavior, systèmes multi-agents, viticulture.

  • Delay Etienne, Zottele Fabio, Quenol H et Deros G.« LA MONTAGNE : UNE VOIE D'ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE ? », Ciência e técnica vitivinicola, 28 (1), p. 40-56. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00920102.


  • Dellier Julien, Rouvellac Éric et Guyot Sylvain« Le vignoble sud-africain dans l'ère post-apartheid, entre transformation et continuité », EchoGéo, 23, p. 13343. DOI : 10.4000/echogeo.13343. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00927742.
    Mots-clés : AFRIQUE DU SUD, post-apartheid, South-Africa, vignoble, vineyard.

  • Dellier Julien, Rouvellac Éric et Guyot Sylvain« Le vignoble sud-africain dans l'ère post-apartheid, entre transformation et continuité », EchoGéo, 23, p. 1-15. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00933456.
    Mots-clés : AFRIQUE DU SUD, post-apartheid, South-Africa, vignoble, vineyard.


  • Delzor Aurélie, Marin Benoit, Boumédiène Farid, Preux Pierre-Marie et Couratier Philippe« BMAALS: A French national project searching for a link between amyotrophic lateral sclerosis and the neurotoxic amino acid L-BMAA. », Amyotroph Lateral Scler Frontotemporal Degener. DOI : 10.3109/21678421.2013.837933. https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-00925791.

  • Glandus Lise-Marie et Beltrando Gérard« Les déplacements urbains et la pollution de l’air dans des villes intermédiaires : enjeux politiques et environnementaux », Norois -Poitiers-, 226, p. p.25-40. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01234102.
    Résumé : Les déplacements quotidiens en voiture représentent aujourd’hui la principale cause de pollution atmosphérique en milieu urbain. Ce problème, particulièrement présent dans les très grandes villes, concerne également – mais dans une moindre mesure – les agglomérations intermédiaires, à l’image de La Rochelle, Limoges et Clermont-Ferrand. Celles-ci sont alors amenées à remettre en question l’organisation des espaces urbains, encore fortement centrée sur l’usage du véhicule particulier, par le biais des Plans de Déplacements Urbains. Au-delà de la législation nationale, l’analyse des actions locales révèle des inégalités dans la prise en compte de l’environnement et de l’aménagement urbain, notamment en termes d’évolution des réseaux de transports alternatifs à la voiture, mais aussi des écarts entre les projets et les réalisations concrètes. Des limites peuvent alors être mises en avant, qu’elles dépendent des échelles d’élaboration des politiques, des relations entre les différents acteurs, de l’intérêt accordé à la pollution de l’air ou des volontés d’implication.
    Mots-clés : agglomération intermédiaire, aménagements urbains, mobilités quotidiennes, périurbanisation, pollution atmosphérique, transport collectif.

  • Guyot Sylvain« La construcción territorial de cabezas de puente antárticas rivales: Ushuaia (Argentina) y Punta Arenas (Chile) », Revista Transporte y Territorio, 9, p. 11-38. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00956746.

  • Lereboullet Anne-Laure, Beltrando Gérard, Bardsley Douglas K. et Rouvellac Éric« Study from the Mediterranean wine industry in France and Australia », Regional Environnemental Change, 13 (2). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01234054.
    Mots-clés : Australie, changement climatique, France, industrie viticole, variation climatique.

  • Lereboullet Anne-Laure, Beltrando Gérard, Douglas K. Bardsley et Rouvellac Éric« The viticultural system and climate change: coping with long-term trends in temperature and rainfall in Roussillon, France », Regional Environmental Change, 13 (2), p. 1-18. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00933471.
    Résumé : Climate change could put at risk viticultural areas situated at the hotter margins of Vitis vinifera growth climatic range. We focus on two such regions with a Mediterranean climate (CSb type in Köppen classification): Côtes-du-Roussillon in southern France and McLaren Vale in South Australia. They share a relatively similar recent climate evolution. Based on data from two synoptic weather stations, Perpignan (France) and Adelaide (Australia), with daily time series running from 1956 to 2010, we identified changes in temperatures and precipitation patterns, especially an increase of maximum temperatures, of the Huglin Index and Cool Night Index. According to climate models (data from DRIAS project in France, CSIRO Mk3.5 model in Australia) this tendency is likely to continue in the future. In these two regions, two red varieties are mainly grown: Grenache and Shiraz, as they are relatively well suited to Mediterranean climate and to market demand in volatile global markets. Based on twenty in-depth semi-structured interviews in both regions, we identified that vineyard management practices -current and planned for a near future, are based in their vast majority on economical considerations. Concerns of producers include: maintaining income and market position by producing optimal yields, a constant wine style and quality and a diversified offer. In addition, producers feel they have to deal with an increasing uncertainty regarding climate variability, confirmed by climate data. Adaptation strategies of producers to various types of changes, including climate change, take into account a multiplicity of factors, in which climate change is often not the main concern. Two opposite systems of legislation and cultural traditions in the two regions also make the choice and implementation of adaptation strategies very different. Thus the sensitivity of viticultural systems to climate change depends strongly on non-climatic factors.
    Mots-clés : Adaptation, climate change, Mediterranean climate, Social-ecological system, viticulture.
  • Linton Jamie et Budds Jessica« The Hydrosocial Cycle: Defining and Mobilizing a Relational-Dialectical Approach to Water », Geoforum.
  • Linton Jamie et Hall Noah« “The Great Lakes” », éd. par E. S. Norman, A. Cohen, et K. J. Bakker, Water Without Borders: Canada, the US, and Transboundary Waters. (University of Toronto).


  • Masseret Estelle, Banack Sandra, Boumédiène Farid, Abadie Eric, Brient Luc, Pernet Fabrice, Juntas-Morales Raoul, Pageot Nicolas, Metcalf James, Cox Paul et Camu William« Dietary BMAA Exposure in an Amyotrophic Lateral Sclerosis Cluster from Southern France. », PLoS ONE, 8 (12), p. e83406. DOI : 10.1371/journal.pone.0083406. https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-00933857.
    Résumé : BACKGROUND: Dietary exposure to the cyanotoxin BMAA is suspected to be the cause of amyotrophic lateral sclerosis in the Western Pacific Islands. In Europe and North America, this toxin has been identified in the marine environment of amyotrophic lateral sclerosis clusters but, to date, only few dietary exposures have been described. OBJECTIVES: We aimed at identifying cluster(s) of amyotrophic lateral sclerosis in the Hérault district, a coastal district from Southern France, and to search, in the identified area(s), for the existence of a potential dietary source of BMAA. METHODS: A spatio-temporal cluster analysis was performed in the district, considering all incident amyotrophic lateral sclerosis cases identified from 1994 to 2009 by our expert center. We investigated the cluster area with serial collections of oysters and mussels that were subsequently analyzed blind for BMAA concentrations. RESULTS: We found one significant amyotrophic lateral sclerosis cluster (p = 0.0024), surrounding the Thau lagoon, the most important area of shellfish production and consumption along the French Mediterranean coast. BMAA was identified in mussels (1.8 µg/g to 6.0 µg/g) and oysters (0.6 µg/g to 1.6 µg/g). The highest concentrations of BMAA were measured during summer when the highest picocyanobacteria abundances were recorded. CONCLUSIONS: While it is not possible to ascertain a direct link between shellfish consumption and the existence of this ALS cluster, these results add new data to the potential association of BMAA with sporadic amyotrophic lateral sclerosis, one of the most severe neurodegenerative disorder.

  • Rouvellac Éric« Les terroirs viticoles outils objectifs et subjectifs de la communication des vignobles, de l’identité des terroirs jusqu’à leur dissolution », Sud-Ouest Européen, p. 85-96. https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-01140413.
    Résumé : Le terroir viticole est utilisé souvent comme un concept valise, où beaucoup d’acceptions peuvent voisiner, de l’agronomique au culturel. De cette confusion les acteurs vitivinicoles construisent des politiques de communication et du marketing autant sur de la réalité que du mythe. Ils fondent souvent cette communication sur l’histoire locale du territoire viticole, en voulant frapper l’imagination en inventant et en réinventant l’histoire des vignobles. Cette progression de la communication autour des terroirs et des territoires viticoles aboutit à des visions post modernes, très relativistes, du territoire, où la subjectivité se nourrit des symboles culturels dans le paysage et sur le bâti. A travers une approche de l’architecture de certains domaines de l’appellation viticole contrôlée Somontano (Espagne), de certains domaines du Nouveau Monde, et de bâtis iconoclastes comme entrée vitivinicole, nous nous sommes intéressés à la dissolution du terroir et du territoire dans la communication liée à l’architecture des domaines viticoles.
    Mots-clés : archintecture de chais, communication, marketing, territoires viticoles, terroirs viticoles.
2012
2011
2010

  • Beaurain Christophe, Maillefert Muriel et Petit Olivier« Capitalisme raisonnable et développement durable: quels apports possibles à partir de l’institutionnalisme de John‎‏ R. Commons? », Revue Interventions économiques. Papers in Political Economy, 42. http://interventionseconomiques.revues.org/1227.

  • Beaurain Christophe, Maillefert Muriel et Petit Olivier« Capitalisme raisonnable et développement durable : quels apports possibles à partir de l’institutionnalisme de John R. Commons ? », Interventions économiques / Papers in Political Economy. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01130315.
    Mots-clés : développement durable, institutionnalisme, risques.

  • Guyot Sylvain et Richard Frédéric« LES FRONTS ECOLOGIQUES Une clef de lecture socio-territoriale des enjeux environnementaux ? », Espace Politique. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00453774.

  • Héritier Stéphane, Arnauld De Sartre Xavier, Laslaz Lionel et Guyot Sylvain« Fronts écologiques : dynamiques spatio-temporelles et dominations multi-scalaires. Proposition d'une grille de lecture des processus de " colonisation écologique " », Espace Politique, 9. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00453766.
    Résumé : En se fondant sur les articles publiés dans ce numéro spécial, cet article conclusif cherche à proposer une grille de lecture des processus de colonisation écologique qui permette de dépasser les tentations post-coloniales de la notion de front écologique. Pour cela, il commence par apporter des précisions conceptuelles à la notion de front écologique, en lui adjoignant deux dimensions essentielles à sa compréhension. La première dimension est celle de la temporalité des fronts écologiques : ceux-ci apparaissent particulièrement instables, c'est-à-dire en transformations permanente, et ne peuvent de ce fait être appréhendés que dans une perspective de temps long ; la seconde dimension est celle des échelles spatiales auxquelles se décident, se déclinent et prennent sens les phénomènes de colonisations écologiques. Grâce en particulier à ces deux dimensions, il est proposé une grille de lecture des processus de colonisation écologique. Cette grille est construite parallèlement à l'étude de trois terrains situés dans des parties différentes du globe (le nord canadien, l'Amazonie brésilienne et les Alpes) et emblématiques de la diversité des fronts écologiques.
    Mots-clés : Alpes, Amazonie, Canada, échelles, front écologique, méthodologie, temporalités.

  • Labrue Claire« La forêt comme clôture : l'enfermement de l'habitat par la forêt », Projets de paysage. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00516823.
    Mots-clés : clairière urbaine, clôture, Confinement, culture forestière, enclosure, Enfermement, Forest, forestry culture, Forêt, habitat, urban glade.

  • Linton Jamie« (Book review) Of Rock and Rivers: Seeking a Sense of Place in the American West, by Ellen Wohl », H-Net Reviews, October, 2010. http://www.h-net.org/reviews/showrev.php?id=25610.
  • LInton, Jamie« George Lilley’s Photographs and the Public Life of Water », Historic Kingston, 58, p. 49-55.

  • Renaud Miniconi et Guyot Sylvain« Conflicts and cooperation in the mountainous Mapuche territory (Argentina) », Revue de Géographie Alpine. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00764105.

  • Richard Frédéric« La gentrification des " espaces naturels " en Angleterre : après le front écologique, l'occupation ? », L'Espace politique, 9 (2009-3). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00454728.
    Mots-clés : campagnes, countryside, ecofront, environmental ressource, front écologique, gentrification rurale, Landscape, national parc, parc national, paysages, recomposition socio-territoriale, ressource environnementale, rural gentrification, socio-spatial changes, tourism, tourisme.


  • Richard Frédéric« La gentrification des « espaces naturels » en Angleterre : après le front écologique, l’occupation ? », L'Espace Politique. Revue en ligne de géographie politique et de géopolitique, 9. DOI : 10.4000/espacepolitique.1478. http://espacepolitique.revues.org/1478.
    Résumé : Le Royaume-Uni en général, mais plus encore l’Angleterre, s’illustrent par une forte densité de peuplement et un niveau de concentration urbaine extraordinairement élevé. Dans ce contexte singulier, les espaces les moins artificialisés, qu’ils soient ruraux ou « naturels », représentent une valeur toute particulière, du point de vue paysager, foncier, fonctionnel, symbolique et plus généralement social. Confortés en ce sens par des mesures de protection et de préservation sévères, dont les parcs nationaux restent les plus emblématiques, les espaces naturels et ruraux britanniques constituent donc l’objet de multiples convoitises, en particulier de la part d’acteurs aspirant à profiter des avantages et plaisirs qu’ils procurent. En l’espèce, si certains y pratiquent des sports de plein air, des activités de loisir et/ou touristiques socialement sélectives d’autres décident d’y résider, contribuant la plupart du temps la gentrification de ces espaces. Reposant sur le cas du Lake District et de ses environs, cette contribution vise un double objectif. Il s’agirait ainsi de réfléchir à la relation entre les notions de gentrification rurale et de front écologique. Laquelle relation contribuerait utilement à l’analyse des manifestations et modalités de la gentrification et de l’appropriation, parfois quasi exclusive des campagnes par les middle classes.
    Mots-clés : campagnes, front écologique, gentrification rurale, parc national, paysages, recomposition socio-territoriale, ressource environnementale, tourisme.

C-ACT - Communications avec publication dans des actes

2016

  • Chevallier Marius, Delay Etienne et Linton James« L’entraide un facteur d’irrigation », in Les Reclusiennes, Sainte Foy la Grande, France : communication orale. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01350043.
    Résumé : A la fin du XIXe Sicèle, Elisée Reclus, Pierre Kroprotkine, Léon Metchnikoff, tous les trois géographes et anarchistes s'inscrivent en faux du discours marxiste. Ils proposent une lecture englobante et complexe des sociétés (Pelletier 2013). En 1902 Pierre Kroprotkine publie en Angleterre Mutual Aid: A Factor of Evolution. Dans ce travail, on trouve une opposition au Darwinisme social et à la vision malthusienne selon laquelle une population donnée croit jusqu’à atteindre une pénurie de moyens qui force les individus à entrer en compétition (Angaut 2009). Kroprotkine répond en déplaçant cette compétition intraspécifique vers une compétition interspécifique et en montrant que dans une espère il y a coopération plutôt que compétition. Dans les Pyrénées orientales, l’eau a toujours été une ressource précieuse (De Pasa, 1821). La construction des canaux (canal de Perpignan, canal de Thuir) et les concessions d’eau accordée aux irriguants au XIVe Siècle confortent et dynamisent l’agriculture. La disponibilité et les pénuries d’eau ont très tôt incité les Hommes de ces territoires à se grouper pour pouvoir gérer une ressource essentielle pour l’économie agricole du département. En nous inspirant de Kroprotkine, nous proposerons une relecture des facteurs qui poussent les Hommes à gérer collectivement l’eau. Nous analyserons les modes de fonctionnement (règles de fonctionnement, organisations des réunions, dimensions sociales et fonctionnelles, etc). Cette relecture s'appuie sur des données de terrain ainsi que sur un modèle à base d’agent (technique informatique de simulation des dynamiques collectives). Cette relecture permettra de considérer la pénurie d’eau en temps que facteur de lien social. Nous proposons donc une intervention dans le thème “L’eau comme source de sociabilité, qui « fait société »”.
    Mots-clés : agriculture, coopération, eau, irrigation.

  • Delay Etienne, Caffarra Amelia et Quénol Hervé« CELL, an agent based model for exploring spatial heterogenity influence of climat change on Lobesia botrana development. », in Climwine Sustainable grape and wine production in the context of climate change, Bordeaux, France : communication orale. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01340872.
    Mots-clés : climate change, viticulture.

  • Delay Etienne, Piou Cyril et Quénol Hervé« Cooperative winery can be a major actor for adapt viticulture locally? », in Climwine Sustainable grape and wine production in the context of climate change, Bordeaux, France : communication orale. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01340874.
    Mots-clés : climate change, viticulture.

  • Delay Etienne, Piou Cyril et Quénol Hervé« Cooperative winnery can be a major actor for addapte viticulture localy? », in ClimWine, Bordeaux, France : communication orale. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01350034.
    Résumé : Wine-growing areas are agro-systems examples where the production is highly dependent on environmental constraints. Climate change is a major stress added to those that already weigh on viticulture (White et al. 2006). If climate change is not disputed, it is the vine-grower capacity to take advantage of their environment and agricultural practices that now need to be explored. A corpus of scientific studies emerged in the literature to tackle these issues with methodologies as diverse as genetics and vine phenology (Duchêne et al. 2012), social aspects (Viguié, Lecocq, et Touzard 2014), or spatial-explicit climatology (Quénol et al. 2014). Mountainous territories are particularly good examples of complex systems that present local adaptation possibilities. The mountain environment is often perceived by vine-growers, as a natural handicap which must be lived with. The Banyuls-Collioure AOC (Appellation d’Origine Contrôlée or ’controlled designation of origin’) in the Pyrénées-Orientales area of France, can be seen as one of those places where human has been able to form emblematic landscapes. The fact that the system is set in a cooperative context also brings its share of stimulation and constraints for the territory (Draperi et Touzard 2003). This area is representative of the southern part of France where most of the wine production is made by small-scale vine-growers who are mainly organized in cooperatives. Meanwhile, questions of adaptation to climate change are becoming increasingly pressing (Van Leeuwen et al. 2013), particularly in the south of France and Mediterranean Basin. What would be the future of these areas if tomorrow the mountain environment was no longer perceived as a constraint, but rather as a land of refuge to face climate change? We will explore this question via a spatially-explicit agent-based model, by focusing on the self-organization strategies implemented by agents to meet the cooperative’s quality requirements. We have created a simulation environment, built from geographic information system data, field surveys and economic values related to the Banyuls-Collioure AOC area. This work has two aims considering climate change:  1) to attempt to provide global insight into how a mountainous vine-growing area can react and adapt to new challenges, and 2) to investigate cooperative policies and their implication on the vineyard landscape stability that can be a source of local development.
    Mots-clés : Agent based modeling, cooperation, Landscape, vineyard.

  • Linton James et Delay Etienne« Death by certainty: the Vinca dam and the withering of canal associations in the Têt basin of the Eastern French Pyrenees », in 14th European Association of Social Anthropologists biennial Conference (EASA2016): ”Anthropological legacies and human futures”, Milan, Italy : communication orale. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01350031.
    Résumé : This paper considers the ongoing social effects of a large dam in the Eastern Pyrenees region of France. In 1976, the French state constructed a dam near the town of Vinça on the Têt River, altering the hydrological conditions that had co-produced a complex system of hydro-social relations evolved since the Middle Ages. Wittfogel's dialectical insights into the relations between the control of water and the control of people help explain the effects of the dam, which we argue was built partly as a means of gaining territorial presence in a region historically resistant to the control of the French state. However, a more complex set of dialectical relations is at play in this situation, requiring a subtler explanatory tool. We show that the dam has had the effect of transferring expertise and social power from local to central authority, but not in a direct way. Rather, the production of hydrological certainty in the form of assured and regular flows has weakened the local social structures and relations that had evolved to accommodate - and were sustained by - hydrological uncertainty and periodical scarcity. We employ the concept of the hydrosocial cycle - which borrows from Wittfogel's dialectic, but demands a more complex account of hydrosocial relations - to explain these developments. We conclude by hypothesizing some of the longer-term consequences of the dam in terms of its unintended impacts on the agricultural sector of the region and, ultimately, on the influence of the state.
    Mots-clés : Dam impacts, Political ecology of water, Uncertainty, Water management planning.

  • Perrin Jacques-Aristide« Pour un " engagement " dans la recherche : sortir du subtil jeu de la dissimulation de sa démarche dormante au nom d’un dévoilement heuristique », in Des sciences sociales engagées ?, Limoges, France : communication orale. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01271906.
    Résumé : Cette communication s'inspire de l'enseignement que j'ai tiré de mes lectures de texte dans le domaine des STS et correspond à une expérience 1 d'auto-analyse de mon travail rendue possible par une série de questions pertinentes qu'il s'agit de se poser à la fois à soi-même et à son travail. Je souhaite faire la démonstration que réaliser une thèse a priori « désintéressée » est très difficile. En effet quand bien même le doctorant ne disposerait pas d'engagement public officieux ou officiel (pour une cause particulière en relation directe ou indirecte avec son objet d'étude), il réside toujours chez lui une forme d'engagement plus ou moins visible, apparente ou dormante, tantôt révélée, tantôt dissimulée, qu'il est bon de questionner. En effet par cette démarche réflexive, il est ainsi possible d'apprendre de l'épistémologie de sa science, de ses postures de recherche, de sa méthodologie, du poids de ses influences intellectuelles, du rôle de son environnement de recherche et de bien d'autres choses. De cet apprentissage aiguillonné par l'éthique peut naître une forme de connaissance utile à la science en termes heuristique autant pour soi-même que pour la communauté scientifique.
    Mots-clés : engagement, science.

  • PISTRE Pierre, Nelson Peter, Smith Darren, Kinton Chloe, Dellier Julien et Richard Frédéric« A cross-national classification of rural areas, for a cross national exploration of rural gentrification (France, UK, US) », in La renaissance rurale d’un siècle à l’autre ? , Toulouse, France : communication orale. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01331473.
    Résumé : Classifying and mapping rural areas is not straightforward within discrete national contexts given representations of rurality are locally and regionally diverse and contested. Moreover, the problematics of comparing rural areas and rural change across national contexts is compounded by representations of rurality being nationally-specific, and profound differences between urban/rural systems and hierarchies, as well as unique physical spatialities of nations. A last but not least, cross national approach of the rural gentrification also supposed to deal with different institutional and normative frameworks of rurality and “the rural”. It mainly refers : - for UK, to the threshold of 10.000 people making differences between urban and rural areas, - for US, to the 'administrative' distinction between metropolitan and non metropolitan counties, - for France, to the increasing use of the Aires Urbaines Insee classification that excludes reference to rural areas or at least that considers sparsely areas according to the unique way of significant or non significant urban influence. Yet, there is challenge and merit in seeking to construct cross-national mappings of rural areas to enable investigations of the similarities and differences between processes of rural change and rural social reproduction across national contexts. By borrowing conceptual and methodological approaches from the three scientific contexts, this paper presents such a manoeuvre to map rural and peri-urban (what we prefer to term ‘semi-rural’) areas in a standard way, and using common methods, in a cross-national context. We then use and manipulate census and commuting data to provide comparative classifications of rurality. First, in line with official UK definitions of rurality, we define rural areas where the population is less than 10,000 people (i.e. we exclude urban areas as populations of 10,000 or more). We therefore use the RUC classification in the UK to partly apply it : - to communes in France, with an extensive use of the morphological Insee classification in Urban Units (UU), - to census tracts in the US, firstly, decoupling rural areas from within metropolitan counties to create ‘metropolitan rural areas’, and identify ‘non-metropolitan rural areas’ from non-metropolitan counties, secondly, evaluating the urban concentration of more of less than 10.000 people. We then use commuting data to distinguish between rural areas according both 1. to various intensities of commuting (30 to 60 %, and where active population represents a significant proportion of the overall population) and 2. to the size of the nearest urban centre. We demonstrate the utility of these similar rural designations by mapping simple indicators of rural gentrification across the three national contexts. The analysis highlights how rural gentrification varies considerably within national contexts yet is remarkably similar across national contexts. Places showing the strongest evidence of gentrification cluster either in areas functionally linked to urban cores through higher levels of commuting or in more remote rural regions characterized by natural amenities and recreational resources. Actually, the analysis also shows that the quantitative approach may be unequally helpful and pertinent to identify intensity and spaces of rural gentrification.
    Mots-clés : Mapping, rural classification, rural gentrification, statistical indicators.

  • Tommasi Greta, Richard Frédéric et Cognard Françoise« Les choses sans les mots ? Circulation du concept de gentrification rurale en France », in La renaissance rurale d’un siècle à l’autre ? , Toulouse, France : communication orale. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01331483.
    Résumé : Le constat d’une « renaissance rurale » a contribué à un renouvellement des approches vis-à-vis de l’espace rural et des catégories socio-spatiales mobilisées pour décrire les mutations des campagnes françaises. Dans les années 1990 et 2000, les chercheurs ont porté leur attention sur les nouveaux habitants et les recompositions sociales, sur les migrations d’agrément et les nouveaux modes d’habiter. Cette réflexion a été nourrie par des comparaisons internationales qui ont souligné la diffusion de ces phénomènes dans la plupart des pays occidentaux. En revanche, d’autres aspects du renouveau des campagnes semblent avoir été moins abordés, comme l’émergence d’inégalités, les processus de ségrégation ou de gentrification rurale. C’est sur ce dernier phénomène que nous nous interrogeons ici. En effet, l’approche en termes de gentrification rurale n’est que marginale en France (Raymond 2003 ; 2005 ; Perrenoud 2008 ; 2012 ; Pistre 2012 ; Richard et al. 2014), contrairement à d’autres pays, notamment le Royaume Uni (Phillips 1993 ; Smith 1998 ; Stockdale 2010) et les Etats-Unis (Ghose 2004 ; Hines, 2007 ; Nelson et Nelson 2010). Depuis les années 1990, voir 1980, les mutations des campagnes y sont appréhendées par le prisme de la gentrification, entendue dans une acception relativement large, telle qu’elle peut être également défendue en contexte urbain (Clark, 2005). Notre questionnement porte sur la discrétion du terme de gentrification rurale dans la sphère académique française. Cette discrétion résulte-t-elle d’une absence du processus en France, d’une inadaptation du concept aux mutations sociales des campagnes françaises ou encore d’autres considérations de nature plus épistémologiques que nous envisageons par le biais de la sociologie de la traduction et l’idée de circulation ? Dans le cadre de l’ANR i-RGENT, nous avons réalisé une analyse bibliographique des travaux qui décrivent des processus de gentrification rurale en France, et ce, qu’ils mobilisent ou non le terme de manière explicite. Des entretiens ont ensuite été conduits avec un certain nombre des chercheurs, auteurs de ces travaux. Cela nous a permis d’identifier les modalités de circulation du concept parmi géographes et sociologues français et d’entrevoir pourquoi d’autres termes (tri social, clubbisation, ségrégation..) lui sont souvent préférés. Notre analyse nous a conduits à trois principaux résultats : d’abord, la gentrification, concept arrivé tardivement en France, est encore considérée comme un processus propre à l’urbain et inadapté pour décrire les évolutions socio-spatiales des espaces ruraux. Pourtant, la gentrification rurale peut avoir des traits qui lui sont propres : par exemple, à la notion d’éviction est privilégiée à celle de remplacement progressif des populations locales, voire d’appropriation symbolique des campagnes, investies de valeurs et représentations propres aux nouveaux groupes sociaux. Ensuite, la recherche et l’action publique semblent avoir privilégié d’autres aspects du renouveau rural, peut-être plus attrayants et moins polémiques, car soulignant plutôt les aspects positifs liés à l’arrivée de nouvelles populations. Enfin, il s’agit aussi de questionner l’influence normative des catégories spatiales (de l’urbain, du périurbain et du rural) qui s’imposent à la communauté scientifique. En effet, la confrontation avec les terrains britanniques ou étatsuniens investigués par le prisme de la gentrification rurale montre qu’il s’agit de territoires qui, en France, seraient considérés comme périurbains. Au total, moyennant ces précisions, de nombreux travaux déjà conduits en France, confirmeraient sans forcément l’expliciter, que le processus de gentrification rurale est bien à l’œuvre dans diverses campagnes françaises.
    Mots-clés : circulation, concept, gentrication rurale, sociologie de la traduction.
2015

  • Delay Etienne et Caffarra Amelia« A virtual pest to test a real method of integrated pest management: agent-based models as a tool to explore the behavior of L. botrana during mating disruption. », in 19e journées internationales du GiESCO, Gruissan, France. (19e journées internationales du GiESCO). https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01349990.
    Mots-clés : Agent Based Model, Lobesia botrana, Lutte intégrée, systèmes multi-agents.

  • Delay Etienne et Vinatier Fabrice« La mobilisation des services écosystémiques comme cadre conceptuel pour une approche intégrée des paysages viticoles méditerranéens », in Les rencontres du végétal, Angers, France : communication orale. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01349940.
    Résumé : Les services écosystémiques fournissent un cadre conceptuel et un vocabulaire commun particulièrement intéressant pour construire des réflexions multi-scalaires et multi-temporelles. Ils permettent également de mobiliser un vocabulaire complexe commun (allant de l'économie à l'écologie) entre les différents acteurs leur permettant grâce à un « alignement sémantique » de développer un langage opérationnel. Nous travaillons sur des territoires à dominance viticole, marqués par une forte anthropisation et situés dans de petits bassins versants en contexte méditerranéen (le bassin versant du Bourdic dans l'Hérault, et de la Baillaury sur la commune de Banyuls-sur-mer dans les Pyrénées-Orientales). Si les enjeux sont différents, leur situation orographique, sociale et culturelle nous permet de construire une réflexion basée sur des modèles informatiques distribués à échelle imbriquée . Cette approche a pour objectif de représenter au mieux les relations topologiques entre les différentes unités spatiales du paysage reliées de manières fonctionnelles aux fonctions écosystémiques, ces dernières étant reliées à quatre types de services écosystémiques définis dans le « Millennium Ecosystem Assessment »(2003) : support, approvisionnement, régulation, culturel. Pour cela nous simulons à l’heure actuelle trois fonctions écosystémiques, dirigées par les pratiques agricoles, selon les formalismes suivants : Les pratiques agricoles et leur mutation par un système multi-agents (services culturel) L’érosion par un modèle en grille et les flux d’eau par modèle hydrologique distribué (services de support), La flore et la faune par des modèles individu-centrés (services de régulation). L’objectif affiché du modèle est de tester différentes pratiques agricoles pour évaluer qualitativement les interrelations complexes existants entre certaines fonctions écosystémiques. La compréhension des phénomènes spatiaux mis en jeux vise, en amont de toute intervention parfois coûteuse sur le terrain, de réaliser certaines médiations entre les acteurs pour aider à la réflexion et à la mise en place d’une démarche participative dans l'acceptation ou la réfutation de scénario et de mesures de gestion.
    Mots-clés : participation, Services écosystémiques, systèmes multi-agents.

  • Perrin Jacques-Aristide« Continuité, hybridation, métamorphose : quelques considérations concernant l’instigation du changement social par l’écologie politique », in Penser l'écologie politique 2 : Économie, changement social et dynamique des écosystèmes, Paris, France, p. http://events.it-sudparis.eu/ecologiepolitique/Textes%202015/Perrin%20Changement%20social%20Eau.pdf. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01271922.
    Résumé : Communication dans le cadre du colloque « Penser l'écologie politique 2 : Économie, changement social et dynamique des écosystèmes, les 15-16 juin 2015 à l'Université Paris 7 Diderot) S'interroger à la fois sur une éventuelle continuité de courants politiques et l'utilité d'hybrider des théories en vue de penser l'avènement d'un changement social présuppose de réaliser d'une part un balayage de l'Histoire des idées politiques/philosophiques et d'autre part une identification éclairée des éléments susceptibles d'enrichir l'écologie politique. L'expérience est une gageure dont il semble sage de questionner la signification et le dessein. Le propos vise à mettre en perspective le sens et la cohérence de ces démarches pour construire un projet de société propre à cet objet nébuleux qu'est l'écologie politique. Nous tâcherons de soutenir deux conjectures dans la suite de l'argumentation :-l'existence d'une pluralité d'écologies politiques -la prévalence de l'idée de métamorphose au détriment d'autres notions telles que l'hybridation ou la continuité pour harmoniser un projet de société.
    Mots-clés : continuité, écologie politique, idées politiques, métamorphose.

  • Richard Frédéric, Dellier Julien et PISTRE Pierre« Working on rural gentrification in France with a quantitative approach: brakes and opportunities », in ESRS (European Society for Rural Sociology) congress, Aberdeeen, United Kingdom : communication orale. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01340818.
    Résumé : Despite the emerging of the rural gentrification as a concept in the French rural studies, research and publications related to it are still very few (Raymond 2003, Perrenoud 2008, 2012, Richard et al. 2011, 2014). Logically, quantitative approaches of rural gentrification dynamics are even more infrequent (Pistre, 2012). This could lead to a kind of paradox. The French academic cultural context still valorises empirical (and statistical) evidence to legitimate new theories or concepts. But without legitimating the use of rural gentrification as a concept, geographers and sociologists may be hesitant or reluctant to engage with empirical research. This could unfortunately perpetuate the lack of statistical exploration about rural gentrification and stop the recognition of the rural gentrification as a relevant and helpful concept to understand the French countryside change. The aim of this paper is to contribute to this necessary collective effort of nourishing quantitative approach in France, in order to encourage empirical, theoretical, qualitative and quantitative rural gentrification studies in France and then to be able to launch cross national comparative studies. The paper will be organise in two steps. Firstly, we shall basically discuss methodological issues to draw both the limits and the potential of the national statistical database to address gentrification trends and forms : these issues concern the geography (limits) of the rural, scales of statistical treatments and reliability of census data in low density areas. Secondly, by relying on various census and other national data, we will submit few results from our statistical and mapping analyses for the whole of France and also for a few local fields.
    Mots-clés : France, quantitative approach, rural gentrification, spatial categories.
2014
  • Chevalier Émilie« La gouvernance des migrations climatiques : une clé de lecture géopolitique de l'évolution des territorialités dans le Pacifique insulaire au XXIe siècle » (présenté à Colloque GDI-PIPSA "Les défis de la gouvernance politique, économique et juridique dans un Pacifique en mutation"), in A paraître, Tahiti, Polynésie française.

  • Delay Etienne, Piou Cyril et Rouvellac Éric« About long-time and vine quality modelisation. Epistemological approach to geographical viticulture », in Xth international terroir congress, Tokaj - Eger, Hungary : Organisation Internationale de la vigne et du vin, 2: p. 218-224. (Xth international terroir congress). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01140538.
    Résumé : his work began as an intellectual game, in order to discuss the notion of wine quality in terms of terroir and territory spatial structure. Vine and wine quality has long been questioned by scientists. Each discipline approaching it with his own tools. One of Frenchs geographers who mark the discipline history was Roger Dion (1896-1981) whit an historical approach of spatial vineyard structuration. In this work we have revisited the seminal paper of Roger Dion (1952) on viticole geography whit a new kind of tools. Indeed to assess this fundamental study, we have used distributed computational modelling based on Agents based Model (ABM). This paper is the opportunity to discuss the origin of the wine quality, and how it evolves over time by considering various factor formalized by R.Dion and other resulting from the modelling approach.
    Mots-clés : Abstraction, Agents Based Model (ABM), Landscape, Quality, R.Dion, viticulture.

  • Delay Etienne, Piou Cyril et Rouvellac Éric« About long-time and vine quality modelisation. Epistemological approach to geographical viticulture », in Xth international terroir congress, Tokaj - Eger, Hungary : Organisation Internationale de la vigne et du vin, 2: p. 218-224. (Xth international terroir congress). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01140538.
    Résumé : his work began as an intellectual game, in order to discuss the notion of wine quality in terms of terroir and territory spatial structure. Vine and wine quality has long been questioned by scientists. Each discipline approaching it with his own tools. One of Frenchs geographers who mark the discipline history was Roger Dion (1896-1981) whit an historical approach of spatial vineyard structuration. In this work we have revisited the seminal paper of Roger Dion (1952) on viticole geography whit a new kind of tools. Indeed to assess this fundamental study, we have used distributed computational modelling based on Agents based Model (ABM). This paper is the opportunity to discuss the origin of the wine quality, and how it evolves over time by considering various factor formalized by R.Dion and other resulting from the modelling approach.
    Mots-clés : Abstraction, Agents Based Model (ABM), Landscape, Quality, R.Dion, viticulture.

  • Delay Etienne, Piou Cyril et Rouvellac Éric« About long-time and vine quality modelisation. Epistemological approach to geographical viticulture », in Xth international terroir congress, Tokaj - Eger, Hungary : Organisation Internationale de la vigne et du vin, 2: p. 218-224. (Xth international terroir congress). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01140538.
    Résumé : his work began as an intellectual game, in order to discuss the notion of wine quality in terms of terroir and territory spatial structure. Vine and wine quality has long been questioned by scientists. Each discipline approaching it with his own tools. One of Frenchs geographers who mark the discipline history was Roger Dion (1896-1981) whit an historical approach of spatial vineyard structuration. In this work we have revisited the seminal paper of Roger Dion (1952) on viticole geography whit a new kind of tools. Indeed to assess this fundamental study, we have used distributed computational modelling based on Agents based Model (ABM). This paper is the opportunity to discuss the origin of the wine quality, and how it evolves over time by considering various factor formalized by R.Dion and other resulting from the modelling approach.
    Mots-clés : Abstraction, Agents Based Model (ABM), Landscape, Quality, R.Dion, viticulture.
2012

  • Lereboullet Anne-Laure, Beltrando Gérard, Bardley D.K. et Rouvellac Éric« Le changement climatique va-t-il déstabiliser la filière viti-vinicole dans le Roussillon ? », in Actes du XXV ème colloque de l'AIC, Grenoble, France : Laboratoire d'étude des Transferts en Hydrologie et Environnement (LTHE, UMR 5564 UJF - CNRS - IRD), Université Joseph Fourier (Grenoble 1, p. p.463-468. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01249129.
    Mots-clés : changement climatique, filière vinicole, France, Roussillon.

  • Lereboullet Anne-Laure, Beltrando Gérard, Bardley D.K. et Rouvellac Éric« Le changement climatique va-t-il déstabiliser la filière viti-vinicole dans le Roussillon ? », in Actes du XXV ème colloque de l'AIC, Grenoble, France : Laboratoire d'étude des Transferts en Hydrologie et Environnement (LTHE, UMR 5564 UJF - CNRS - IRD), Université Joseph Fourier (Grenoble 1, p. p.463-468. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01249129.
    Mots-clés : changement climatique, filière vinicole, France, Roussillon.

  • Rouvellac Éric« Enjeux paysagers dans le vignoble de Banyuls sur Mer » (présenté à Les journées du paysage), in Journée du paysage - Saint-Marc-à-Loubaud - Les actes, Saint-Marc-à-Loubaud (23), France : Mairie de Saint-Marc-à-Loubaud (Creuse) and Conseil général de Creuse, p. 13-16. (Journée du paysage - Saint-Marc-à-Loubaud - Les actes). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01140523.
    Mots-clés : Banyuls-sur-Mer, Enjeux paysagers, vignoble.
2010

  • Quet Fabrice, Boumédiène Farid, Leleu Jean-Philippe, Ramirez R, Fleury Agnès, Huerta M et Preux Pierre-Marie« Interprétation de la distribution des pathologies neurologiques au sein d'une communauté indienne mexicaine au moyen des technologies d'information géographiques. », in Communication orale présentée à la Réunion de la Société de Pathologie Exotique, Limoges, France, 103: p. 280-290. https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-01237113.

C-COM - Communications orales dans une conférence nationale ou internationale

2015

  • Bernardie-Tahir Nathalie, Caroline Blondy et Chevalier Emilie« Imaginer Tahiti: des imaginaires de l'Ailleurs aux imaginaires de l'Ici » (Communication orale), présenté à Festival international de géographie, Saint-Dié-des-Vosges, France. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01230694.
    Résumé : Peu d’îles ont un pouvoir onirique et évocateur aussi fort que Tahiti. La naissance du mythe tahitien est ancienne et remonte aux récits de voyage des circumnavigateurs. Celui de Bougainville, publié en 1771, dépeint cette île comme « la nouvelle Cythère », un paradis où les hommes semblent vivre dans le bonheur et dans l’amour, en parfaite harmonie avec la nature. Ces représentations sont renforcées par les récits de Wallis et Cook, publiés en 1773. Toutefois, la construction de ces images extrêmement stéréotypées voire fondées sur de véritables malentendus (Tcherkézoff, 2004 et 2005) est à replacer dans un contexte occidental colonial où les figures de l’Autre et de l’Ailleurs sont systématiquement exotisées (Affergan, 1987 ; Todorov, 1989 ; Fléchet, 2008, etc.), dans une ambivalence mêlant fascination et infériorisation de l’indigène insulaire. « Tout comme l’Orient était alors le fantasme d’une construction impérialiste de l’altérité (l’orientalisme dont parle Saïd), le Tahiti imaginé par Gauguin et ses contemporains n’est qu’une projection européenne qui mêle représentions coloniales et mythes occidentaux des origines : le produit d’un véritable tahitisme » (Staszak, 2003, p. 103). Pour autant, cet imaginaire de l’exotisme tahitien a la vie dure et continue d’être essentialisé et mobilisé aujourd’hui par la communication touristique qui utilise ce ressort pour vendre la destination polynésienne (Gay, 1990), - d’ailleurs nommée « Tahiti et ses îles » dans les Travel Planner annuels et par les acteurs institutionnels locaux du tourisme et non Polynésie française, toponyme aux consonances trop coloniales (Bachimon, 1996 ; Gay, 2008 ; Blondy, 2010)- et, au-delà, les destinations insulaires dont Tahiti est devenue l’emblème. Cette image de Tahiti et ses îles se heurte pourtant aujourd’hui à d’autres imaginaires, notamment portés par le mouvement du renouveau culturel Polynésien (Saura, 2008): à commencer par les imaginaires des Tahitiens eux-mêmes (Bachimon, 1990, 1995), construits sur des référents et un rapport au monde, aux autres, à la terre et à la mer parfois différents, souvent hybridés (Brami Celentano, 2002 ; Doumenge, 2010). Bien plus, l’imaginaire des Tahitiens n’est pas l’imaginaire des Polynésiens. L’échelle archipélagique est ici déterminante pour saisir la complexité de la production culturelle des îles. Au fond, et c’est une évidence, imaginer Tahiti dépend de la focale et du regard. Selon que l’on est Tahitien ou habitant des îles périphériques (Paumotu, Rurutu ou Marquisien par exemple), « voisin » du Pacifique (Tongien, Fidjien ou Samoan), Polynésien ou « demi », néo-arrivant ou popa’a, etc., les perceptions varient et les images produites sur Tahiti diffèrent de manière très sensible. A cet égard, l’analyse du rapport homme-nature est particulièrement éclairante à la fois sur la discordance des représentations établies, mais aussi paradoxalement sur la manière dont celles-ci s’articulent entre elles. La production des imaginaires occidentaux sur l’Ailleurs enchanteur (la figure du lagon et celle de la vahine cristallisant la mise en désir de la destination touristique) ou sur l’Ailleurs vulnérable (« les îles vont disparaître »), se heurte en effet à la revendication d’une harmonie ancestrale des populations autochtones avec la nature fondée sur l'adaptation et/ou la résilience, la préservation et l’appartenance. Au-delà de cette apparente dualité, ces imaginaires s’infusent mutuellement, voire inspirent les stratégies (géo)politiques et territoriales des acteurs locaux (institutionnels, associatifs, professionnels, religieux, etc.), mais aussi métropolitains et internationaux (Gay, 2014). Ainsi, l’ambition de cette proposition de conférence est double : -mettre en perspective la production occidentale de l’exotisme tahitien à l’aune de la complexité multiscalaire des imaginaires locaux, -mais aussi montrer comment ces imaginaires se « percutent », s’infusent, s’hybrident, révélant par là-même à la fois des jeux de pouvoir et de profondes inégalités sociales et culturelles. A partir d’une enquête de terrain fondée sur des entretiens qualitatifs, cette réflexion s’inscrit dans une approche post-coloniale et de géographie critique, plaçant au cœur de la réflexion le souci constant du décentrement du regard
    Mots-clés : hybridation, imaginaire, post-colonial, Tahiti.

  • Chevalier Emilie« La Quarantaine en Australie et le Rahui en Polynésie » (Communication orale), présenté à Festival International de Géographie, Rendez-vous du Développement durable, table ronde " Les problématiques du Développement Durable dans les territoires du Pacifique " animée par Michel Hagnerelle, IGEN et Fabrice Argounès, chercheur associé UMR Géographie-Cités, Paris, Saint-Dié-des-Vosges, France. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01230702.
    Mots-clés : Australie, développement durable, enseignement, Polynésie, Quarantaine, Rahui.
  • Chevalier Émilie« Les îles à la merci du changement climatique? Hokule’a, Malama Honua : naviguer pour protéger notre « planète-île » et retisser l’Océanie » (communication orale), présenté à Café géographique "Îles-lusions. Repenser les enjeux environnementaux dans les territoires insulaires"., Limoges.

  • Chevalier Emilie« Brisbane, nouvelle ville-monde d'Australie? Parcours photographique: les paysages urbains de l’hyper-centre, supports de l’imaginaire » (Communication orale), présenté à Festival International de Géographie, table ronde " L'Australie, un pays pour des imaginaires " organisée par Fabrice Argounès, chercheur associé UMR Géographie-Cités, Paris, Saint-Dié-des-Vosges, France. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01230700.
    Mots-clés : Australie, Brisbane.

  • Chevalier Emilie« L’adaptation au changement climatique, un instrument pour la diplomatie de l’UE? » (Communication orale), présenté à Océanie convoitée, Paris, France. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01230697.
    Mots-clés : changement climatique, Pacifique Sud, union européenne.
  • Delay Etienne, Chevallier Marius, Rouvellac Éric et Zottele Fabio« The Cooperative : origin and consequence of mountain vineyard landscapes? » (Communication orale), présenté à ICA Research International Conference, Paris AGRITEC.

  • Frédéric Richard, Saumon Gabrielle et Tommasi Greta« De l'hégémonie des valeurs environnementales à l'affirmation d'un nouveau capital ? » (Communication orale), présenté à Colloque ”Capital environnemental : représentations, pratiques, dominations, appropriations spatiales”, Limoges, France. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01232117.
    Mots-clés : capital, capital environnemental, Environnement, géographie sociale.


  • Hamidou Bello, Couratier Philippe, Nicol Marie, Delzor Aurélie, Boumédiène Farid, Preux Pierre-Marie et Marin Benoît« Incidence de la sclérose latérale amyotrophique en limousin (2000–2011) : résultats du premier registre français des cas de SLA (registre FRALIM) » (communication orale), présenté à Communication affichée aux Journées de Neurologie de Langue Française, Marseille, France. (Revue Neurologique). DOI : 10.1016/j.neurol.2015.01.190. https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-01139242.
    Résumé : Introduction L’incidence européenne de la sclérose latérale amyotrophique (SLA) est environ de 2,5/100 000 personnes-années (PA). Objectifs Évaluer l’incidence de la SLA en Limousin, sur une période de 12 ans (2000–2011) au travers d’un registre en population établi dans cette région. Méthodes Les patients vivant en Limousin au diagnostic de SLA selon les critères révisés de El Escorial, ont été inclus. Trois sources ont été utilisées : la base de données de la coordination nationale française des centres experts SLA ; les hôpitaux publics et privés ; les données d’assurance maladie relatives à l’ALD9. L’exhaustivité du registre a été estimée par la méthode capture-recapture. Le traitement des données a été autorisé par le CCTIRS et la CNIL. Résultats Les incidences brute et standardisée sur la population européenne de 2010, étaient de 3,19/100 000 PA, (IC95 % 2,81–3,56) et 2,58/100 000 PA (IC95 % 2,27–2,89) respectivement. L’âge médian au diagnostic est de 70,8 ans (IQR 63,1-77,1). Le sex-ratio était de 1,3, mais de 1,1 chez les moins de 65 ans, de 1,7 entre 65 et 75 ans et de 1,9 chez les plus de 75 ans. L’exhaustivité du registre a été estimée à 98,4 % (IC95 % 95,6–99,4). Discussion Il s’agit des résultats du premier registre SLA français. L’incidence brute est la plus élevée rapportée en Europe (et supérieure à celle des États-Unis). L’incidence standardisée fait également partie des plus fortes incidences décrites à ce jour. L’exhaustivité du registre est excellente. Conclusion Le registre constitue un cadre méthodologique fiable pour poursuivre des travaux de recherche dans ce domaine. Une extension géographique de ce registre est en cours.
    Mots-clés : incidence, Limousin, Sclérose latérale amyotrophique.

  • Lammoglia Adrien, Delay Etienne, Leturcq Samuel et Rouvellac Éric« Simulation des dynamiques spatiales d'un territoire agro-viticole : premier pas vers le modèle VitiTerroir » (communication orale), présenté à , Besançon, France. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01135997.
    Résumé : Loin d'être figés, les territoires viticoles, espaces vivants, évoluent au rythme des pulsations de la société. Les communautés humaines créent, exploitent, entretiennent, adaptent à leurs besoins les vignobles sous l'influence des considérations culturelles (évolution des goûts, sentiment d'attachement identitaire à la vigne), sociales (exigences nouvelles des consommateurs en matière de santé publique et de bien-être), économiques (évolution de la demande, pression de la concurrence), juridiques (évolution de la législation sur les droits de plantation) et environnementales (appauvrissement et érosion des sols, évolutions climatiques, pression urbaine). Le programme VitiTerroir a pour ambition de poser les bases d'une analyse dynamique des territoires viticoles en région Centre. Nous considérons le territoire viticole comme le produit des interactions entre écosystème et anthroposystème, autrement dit, comme un système (très) complexe. Il n'est en aucun cas donné comme un invariant déterminé par des nécessités naturelles, mais bien au contraire comme un construit social (Dion 1959). Pour simuler les dynamiques spatiales des territoires viticoles à des échelles de temps et d’espace variables, nous avons opté pour la modélisation multi-agents (Ferber & Perrot 1995). Elle nous semble particulièrement adaptée pour appréhender la complexité des systèmes et étudier leurs répercutions spatiales (Amblard & Phan 2006). Notre contribution s’insère dans les volets « 4. Configurations paysagères, occupation du sol, écologie spatiale », « 5. Dynamiques spatiales et interactions sociales » et « 12. Simulations spatiales et systèmes complexes » de TheoQuant15. Nous présentons tout d’abord le modèle VICTOR (VIticulture Consommation TOuRaine) (Delay et al. 2013) qui a constitué le premier pas dans l’élaboration du programme VitiTerroir. Après une discussion des principaux résultats obtenus, nous proposons une transition vers la méthodologie générale adoptée pour VitiTerroir, en précisant son domaine d’application.
    Mots-clés : compétition territoriale, dynamiques spatiales, modélisation multi-agents, programme VitiTerroir, Système viticole.

  • Nelson Peter B., PISTRE Pierre, Richard Frédéric et Dellier Julien« Towards a Cross-National Database of Rural Gentrification Indicators » (communication orale), présenté à 2015 Association of American Geographers Annual Meeting, Chicago, 20-23 April., Chicago, United States. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01157306.
    Résumé : For the last 20+ years, many scholars interested in dimensions of rural change have applied the concept of 'gentrification' as a framework for understanding certain types of demographic and economic shifts playing out in rural spaces. While rural gentrification has gained acceptance and spawned a sizeable literature, especially amongst scholars working in the UK and the US, methodologically, this scholarship has been dominated by case study approaches. These case study approaches provide deep understanding of gentrification processes in particular places, but little is known about the extent of rural gentrification across space. This paper describes the process of building a database of comparable rural gentrification indicators across three national contexts; the US, UK, and France, and this database will allow for a more extensive understanding of rural gentrification's scope and form across space. We pay particular attention to questions of scale as well as definitions of rurality. This paper is one component of a larger collaborative project attempting the first international comparative analysis of rural gentrification.
    Mots-clés : economic change, gentrification, international collaboration, rurality.

  • Richard Frédéric, Tommasi Greta et Saumon Gabrielle« Le capital environnemental, nouvelle clé d'interprétation de la gentrification rurale ? » (Communication orale), présenté à Colloque ”Capital environnemental : représentations, pratiques, dominations, appropriations spatiales”, Limoges, France. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01232116.
    Mots-clés : capital environnemental, gentrification rurale, géographie sociale.

  • Saumon Gabrielle« Rapport de synthèse » (Communication orale), présenté à Séminaire ”Dynamiques urbaines au prisme des Sciences Humaines”, Limoges, France. (Institut SHS, Université de Limoges). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01232108.

  • Saumon Gabrielle« Digging for Understanding Environmental Injustice in Western Montana: a Deep Geography » (Communication orale), présenté à ASLE Eleventh Biennal Conference, University of Idaho, Moscow, Idaho, United States. (ASLE). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01232110.
    Mots-clés : environment, environmental justice, Montana.
  • Saumon Gabrielle« Digging for understanding environmental injustice in Western Montana: a deep geography » (communication orale), présenté à Eleventh Biennial Conference of the Association for the Study of Literature and Environment (ASLE), University of Idaho, Moscow, Idaho.

  • Tommasi Greta, Richard Frédéric et Saumon Gabrielle« In the kingdom of the blind, the one-eyed man is king: let's start talking about rural gentrification in France! » (Communication orale), présenté à The XXVI European Society for Rural Sociology Congress, Aberdeen, United Kingdom. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01232112.
    Mots-clés : France, rural gentrification.

  • Tommasi Greta, Saumon Gabrielle et Chevalier Emilie« Des cartes mentales pour lire l'imaginaire ? » (Communication orale), présenté à Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges, 26e édition, Saint-Dié-des-Vosges, France. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01232113.
    Mots-clés : cartes mentales, géographie, imaginaire.
2014

  • Beaurain Christophe« Une approche pragmatiste de l’écologie industrielle : réflexions sur la question des interactions entre l’économie et la nature » (communication orale), présenté à Penser l’écologie politique, sciences sociales et interdisciplinarité, Paris, France. (Université Paris Diderot). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01130903.
    Mots-clés : développement durable, écologie industrielle, pragmatisme.
  • Bernardie-Tahir Nathalie« Welcome to the hotel Norpiga. Mobilités migrantes et touristiques à Chypre : un cloisonnement en question. » (communication orale), présenté à Le modèle migratoire méditerranéen dans la tourmente, Rome.
  • Bernardie-Tahir Nathalie« French geographers and islands : from the idealization of the field to the denial of the object » (communication orale), présenté à Small is beautiful : island connections and innovations, Taïwan.

  • Chevalier Emilie« Left behind the tide? Climate change, human movements and the making of a South Pacific islandness : French Polynesia, a counterexample? » (communication orale), présenté à Environmental change and Human mobility workshop, Brisbane , Australia. (Carol Farbotko; Karen MacNamara). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01134607.
    Résumé : Many academics among which Carol Farbotko, have demonstrated that the Pacific islands had become a focal point with regard to climate change and sea-level rise migration issues. However, I will try to show that, in many respects, French Polynesia appears to be left behind the climate change and migration tide. Reading international reports and media articles written on the subject, it seems immediately obvious that the country's economic and political status as well as its geography don't fit the usual profile. Indeed, French Polynesia is neither an independent state nor considered as a developing one. Furthermore, even though about 20% of the world's atolls are located in one of the five polynesian archipelagos, many of its islands are elevated and mountainous. However, in 2013, the country's newly re-elected president, Gaston Flosse, attempted to place French Polynesia on the international climate change-induced migration map. While visiting the atoll in August, he declared that Napuka, in the Tuamotu archipelago, was an island facing potential out-migration due to sea-level rise. Beyond that, he asserted that the country could take in climate refugees from the Pacific at the Pacific Islands Forum in Majuro the following month. This proactive attitude calls for a deeper analysis of the relational position of French Polynesia in the region with regard to climate change and human movements. To that end, I will look at climate change adaptation as travelling territorial paradigm mobilized at the regional scale in the production of a South Pacific islandness through the multi-local, multi-actor and multi-scalar dynamics. I will explore the current geo and cultural politics as well as the political economy of the construction of what it means to be a Pacific island to try and understand the status of French Polynesia in the region with regard to climate change and human movements.
    Mots-clés : climate change, French Polynesia, Migration, Pacific Islands.

  • Chevalier Emilie« La gouvernance des migrations climatiques : une clé de lecture géopolitique de l'évolution des territorialités dans le Pacifique insulaire au XXIe siècle » (Communication orale), présenté à Colloque GDI-PIPSA ”Les défis de la gouvernance politique, économique et juridique dans un Pacifique en mutation”, Punaauia, Tahiti, French Polynesia. (Laboratoire Gouvernance et Développement insulaire (GDI) & Pacific Islands Political Science Association). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01134608.
    Résumé : En un peu moins d'une décennie, la question des mouvements de population associés au changement climatique et à la hausse du niveau marin est devenue, sous diverses formes lexicales, un sujet politique en émergence dans le Pacifique insulaire. Initialement mise à l'agenda par des institutions internationales comme l'ONU à la fin des années 1980, cette thématique fait depuis le milieu des années 2000 l'objet d'une appropriation par des acteurs locaux. A titre d'exemple, le document final de la rencontre régionale de Fidji de juillet 2013 dans le cadre de la préparation à la conférence onusienne d'Apia souligne la nécessité pour « toutes les nations de protéger les droits individuels et collectifs de tous les individus et communautés ainsi que les droits souverains des nations concernées par les déplacements liés aux impacts négatifs du changement climatique ». De telles prises de position se sont en quelques années multipliées au sein même des territoires insulaires. Elles esquissent des propositions de gouvernance prospective – définie comme l'ensemble des processus et des acteurs actuels ou futurs de gestion des migrations climatiques, elles-mêmes présentes ou anticipées. Cette communication se propose de montrer en quoi la question de la gouvernance des migrations climatiques peut révéler ou constituer un support pour la géopolitique des territoires dans la région (Le terme territoire est ici entendu au sens géographique du terme, comme un espace légalement approprié par une entité politique ou de manière symbolique et matérielle par un groupe social). Cette réflexion s'appuie sur cinq études de cas : 1) La politique Migration with dignity du gouvernement de Kiribati, 2) la gestion du programme de relocalisation des îles Carteret par l'association communautaire Tulele Peisa, 3) la déclaration de Moana adoptée en 2009 par les membres de la Pacific Conference of Churches, 4) la conférence de Majuro et 5) les déclarations de dirigeants du Vanuatu et de la Polynésie française en 2013. En appliquant à ces initiatives de gouvernance une analyse de discours articulée autour de cinq questions – échelle, temporalités, forme, lieux et vocabulaire des migrations climatiques – il est possible de montrer que ces discours posent les questions géopolitiques de la mutation des statuts et du fonctionnement politique des territoires et des populations (et notamment la place de l'Etat), du fonctionnement réticulaire des groupes sociaux et politiques entre archipels du Pacifique insulaire et de la mise en acte de l'Océanie comme échelon clé de gouvernance des défis régionaux. A titre d'exemple Gaston Flosse, président de la Polynésie française depuis le mois de mai 2013 a fait dès les premiers mois de son mandat deux déclarations intéressantes à ce sujet. Suite à une visite à Napuka (Tuamotu) au mois d'août dernier, M. Flosse – reprenant un appel lancé en 2010 par le maire de l'île Tauirai Puarai - a évoqué le fait que face à la montée des eaux les habitants de l'habitant de l'atoll pourraient envisager une migration vers les Marquises, en raison de la présence d'îles hautes dans cet archipel mais également des liens historiques entre les deux territoires. Toutefois dans même discours (Reproduit dans un communiqué de la Présidence), le président polynésien a souligné que l'adaptation in situ constituait une priorité et qu'elle relevait de questions de sécurité civile et par conséquent de la compétence de l'Etat. A l'occasion du Forum des Leaders du Pacifique à Majuro en Septembre, G. Flosse a de nouveau évoqué le sujet. Il a affirmé que la Polynésie française pourrait accueillir des réfugiés climatiques en provenance des petits Etats insulaires de la région et plaidé pour la constitution d'un comité de travail permanent sur la question au sein du Forum dans l'objectif de la préparation de la prochaine COP de la CNUCC. Ces deux discours, prononcés dans les mois qui ont suivi la réinscription de la Polynésie française sur la liste des territoires non autonomes à décoloniser par l'Assemblée générale de l'ONU, ne sont pas anodins. Il semble en effet possible d'émettre l'hypothèse selon laquelle Gaston Flosse dessine l'architecture d'une gouvernance multiscalaire des migrations climatiques et plus largement de l'adaptation dans le cadre d'un triple positionnement stratégique du pouvoir politique de la Polynésie française. Les deux discours évoqués ci-dessus semblent en effet impliquer l'ancrage ferme des Marquises dans le territoire, le maintient du Pays au sein de l'Etat français et la valorisation du rôle de la Polynésie française comme puissance régionale.
    Mots-clés : gouvernance, Migrations climatiques, Pacifique Sud.

  • Delay Etienne et Marcelin Florian« Les territoires viticoles, entre espace d'innovation et innovation d'espaces » (Communication orale), présenté à Vin, innovation et mondialisation : enjeux et perspectives, Toulouse, France. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01054374.
    Résumé : La filière viticole est l'un des principaux moteurs de l'exportation de produits agroalimentaires en France. L'Europe se taille la part du lion dans la production mondiale, avec l'Italie, la France et l'Espagne dans le trio de tête des pays producteurs. Mais ces données masquent des réalités spatiales très hétérogènes. En effet les différentes régions, AOC, ou IGP n'accèdent pas de la même manière au marché globalisé (Rouvellac et al., 2012 ; Schirmer, 2007). Les stratégies de la filière de manière générale (Chiffoleau et al., 2001; Touzard et al., 2008) et des viticulteurs en particulier (Touzard et al., 2003) sont déterminantes quant aux dynamiques territoriales qui peuvent se mettre en place (Bertrand and Bertrand, 2002 ; Gumuchian and Pecqueur, 2007). Dans ce contexte, on observe depuis une dizaine d'années, une grande diversité de dynamiques locales, allant de la relance de vignobles, à des réorientations individuelles ou collectives de la production sur des territoires déjà largement structurés par le vignoble (Hinnewinkel, 2007, 2004). Ces innovations ou modernisations des territoires (Touzard et al., 2003) résultent de la combinaison d'un grand nombre de facteurs locaux, régionaux et/ou nationaux, qui trouvent des résonances localement. Nous proposons ici d'explorer les conditions d'émergence (Gilbert and Troitzsch, 2005) et de diffusion des innovations sur les territoires viticoles, ainsi que la manière dont elles permettent de faire terroir et territoire. En nous basant sur différents territoires d'étude (AOC Banyuls Collioure, diffusion des pratiques biodynamiques dans la vallée du Rhône...), nous avons formalisé et construit un premier modèle informatique distribué dont nous proposons ici l'analyse et la discussion de quelques résultats. Nous présenterons donc un modèle multi-agents théorique (Ferber 1995, Epstein and Axtell, 1996), qui nous permettra d'explorer un très grand nombre de configurations qui seront mises au regard d'exemples viticoles issus de nos territoires d'étude. Nous exposerons ici les premiers résultats d'une démarche de recherche conjointe de deux doctorants.
    Mots-clés : ABM, Agent based modeling, Innovation, pente, slope, SMA, système multi-agents, viticulture.
  • Guyot-Téphany Josselin« La face cachée des Galapagos : tensions au paradis » (communication orale), présenté à , Limoges.
  • Guyot-Téphany Josselin« Le tourisme de nature dans l'archipel des Galapagos (Equateur) : valoriser le patrimoine naturel pour le conserver ? » (communication orale), présenté à Le patrimoine : ressource de développement territorial, Université de Limoges.
  • Linton Jamie« The hydrologic cycle and the hydrosocial cycle » (communication orale), présenté à Séminaire LEESU (laboratoire d’hydrologie urbaine), l’Ecole de Ponts et Chaussées, Paris.
  • Linton Jamie« Eau et Société » (communication orale), présenté à Séminaire «Eaux et Sociétés, les enjeux pour la recherché en SHS», Université Paul Valéry, Montpellier, France.
  • Ransan-Cooper Hedda, Farbotko Carol, McNamara Karen, Thornton Fanny et Chevalier Émilie« For what means, to what ends: Analysing six framings of environmental migration. » (communication orale), présenté à COST workshop Organizational Perspectives on Environmental Migration, Rome.

  • Rouvellac Éric« Avez-vous dit patrimonialisation ? L’exemple de Banyuls-sur-Mer » (communication orale), présenté à Le patrimoine ressource de développement territorial, Limoges, France. (Université de Limoges and UMR CNRS 6042 GEOLAB). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01140529.
    Résumé : Les appellations viticoles de Banyuls et de Collioure reposent sur un territoire où s’entremêlent viticulture, tourisme et préservation du patrimoine, constituant trois enjeux principaux qui président aux destinées du vignoble. Ceci a des implications paysagères sur les traditions et les changements culturaux. Mais il y a parfois des mythes historiques qui se construisent sur la réalité, et il devient important de construire une communication et un marketing qui frappent l’imaginaire en inventant, réinventant l’histoire des vignobles. Voilà comment a été écrite une histoire plus rêvée que réelle du vignoble de Banyuls-sur-Mer.
    Mots-clés : AOP Banyuls Collioure, communication, marketing, patrimoine, vigne.

  • Rouvellac Éric« Enjeux paysagers et prospectifs dans le vignoble de Banyuls Collioure (Pyrénées-orientales). Concurrence entre viticulture patrimoniale, enfrichement et balnéarisation. » (Communication orale), présenté à Séminaire pluri-disciplinaire du pole rural de la MRSH de Caen, Caen , France. (MRSH de Caen). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01140533.
    Mots-clés : Enjeux paysagers, Prospective, vignoble Banyuls-sur-Mer.

  • Rouvellac Éric« Les vins couleur arc-en-ciel, métissages post apartheid » (Communication orale), présenté à Workshop In Vino Varietas : ”Vin, innovation et mondialisation : enjeux et perspectives”, Toulouse, France. (Université Toulouse J. Jaurès and groupe In Vino Varietas). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01140535.
    Mots-clés : Afrique-du-Sud, métissages, post apartheid, vins.

  • Saumon Gabrielle« From crime fiction to the making of a touristic place. Ystad, Stockhom: two investigations » (Communication orale), présenté à International Conference on the Territorialisation of Crime Fiction, Belfast, Ireland. (Queen's University). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01118283.
    Mots-clés : Crime Fiction, Representation, sense of place, Sweden, Tourist Marketing.
2013
  • Bernardie-Tahir Nathalie« Enfermer les migrants indésirables : les échelles de l'enfermement en contexte insulaire (Malte, Chypre) » (communication orale), présenté à L'enfermement au prisme des sciences sociales : rapprocher les lieux, confronter les approches, Bordeaux.
  • Bernardie-Tahir Nathalie et Schmoll Camille« Islands and the undersirables : irregular maritime migration in Southern European Islands » (communication orale), présenté à EUGEO Congress, Rome.

  • Bhalla Devender, Chivorakul Phetvongsinh, Souvong Vimalay, Quet Fabrice, Boumédiène Farid, Hun Chamroeun, Chea Kimly, Oum Sophal, Chan S., Odermatt Peter, Druet-Cabanac Michel, Gérard Daniel, Sebbag Robert, Boutha N., Riengsay Pp et Preux Pierre-Marie« Testing innovative approaches for improving access to care of people with epilepsy in Laos PDR and Kingdom of Cambodia. » (Communication orale), présenté à Satellite symposium, International Conference on neurology and Epidemiology., ABU DHABI, United Arab Emirates. https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-00957615.

  • Bhalla Devender, Chivorakul Phetvongsinh, Souvong Vimalay, Quet Fabrice, Boumédiène Farid, Hun Chamroeun, Chea Kimly, Oum Sophal, Chan Samleng, Odermatt Peter, Druet-Cabanac Michel, Gérard Daniel, Sebbag Robert, Boutha N., Riengsay Pp et Preux Pierre-Marie« Domestic health visitors for improving access to care of epilepsy in low-income countries.2013- » (communication orale), présenté à IMPACT EPILEPSY, VARETZ, France. https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-00957555.

  • Boumédiène Farid« Territoire(s) et Santé, focus sur le Limousin. » (communication orale), présenté à Communication orale présentée à l'Assemblée Générale du Bilan Mutualiste ACM du Limousin, LIMOGES, France. https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-00957368.

  • Chevalier Emilie« Deciphering the image of ”Small sinking islands on the other side of the planet”: Distance, alterity and the dynamics of an emerging climate change-induced migrations paradigm in the South Pacific » (communication orale), présenté à COST action 1101 Climate change and migration : knowledge, law and policy, and theory - Workshop ” Race, affect and alterity : Rethinking climate change-induced migration and displacement ”, Durham, United Kingdom. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00929760.
    Résumé : The possibility of people being forced out of their land because of climate changes, especially in poorer countries, is the cornerstone of pleas supporting the creation of a "climate refugee" status. Small Island Developing States (SIDS) of the South Pacific are an interesting case, as they are often presented as "hotspots" for climate change-induced migration and displacement. However, for the purpose of my master's thesis (which focused on the links between climate variability and out-migrations) and during the first months of my PhD, I conducted an extensive survey of political, media and scientific literature (In particular the work of Carol Farbotko in Tuvalu), 150 qualitative interviews carried on in Europe and in the Pacific region (Tuvalu, Fiji, French Polynesia, New Zealand and Australia) as well as a review of several historical sources from the Gilbert and Ellice colonial censuses. This research led me to the hypothesis that the physical processes associated with climate changes are not the only factors in the complex logics of scientific, political, militant and media discourses on climate change-induced migrations and displacements. Adopting a geographical approach, distance can be considered as a form of alterity. This being said, it is possible to argue that the dynamics of distance underlying most of the First world's representations of South Pacific islands can contribute to explain the image of SIDS as archetypical victims of sea-level rise and candidates for international protection. Looking at the case of SIDS in the Pacific, several configurations of distance appear to be shaping the concept of climate change-induced migration as an international matrix of thought and policies. First, geographic distance (From continents and large groups of populations, between islands....) contributes to cognitive distance and thus to a lack of knowledge of Pacific Islands among key actors of the international community. The variety of these islands' physical environments, the complexity of the geo-morphological processes in question and the dynamics of local societies often remain unknown among many actors that influence the Climate Change agenda. It often leads to vague appreciations of the exact nature and temporalities of environmental changes as well as simplistic appreciations of Pacific populations' mobilities or reactions to environmental changes and finally to fragile interpretations of the links between climate change's impacts and migrations. Secondly, in a globalised context Pacific Islands are often considered as peripheries, distant from the various "centers" of the globalised world from a geo-economical and geopolitical perspective. In other words many actors stress the fact that Pacific island states are economically and politically powerless. This systemic distance seems to exacerbate the "great divide" between the "North" and the "South". Consequently, the idea that the SIDS of the Pacific are entirely victims of global changes caused by rich countries and at the same time dependant on the North in order to cope with this crisis is widespread. With regard to climate change-induced migration in the case of the South Pacific it implies for instance that Australia or New Zealand should grant asylum to fleeing Pacific islanders. As a result, alternative forms of mobilities, within or between archipelagoes are often overlooked. A third form of distance can be found in the perception of cultural alterity. South Pacific islands are often seen as "exotic paradises" in Europe. As a consequence, two types of attitudes have developed. On the one hand, local populations are perceived as indigenous and traditional communities acting as a group. On the other hand, given the relatively young governmental structures of recent independent states and the asymmetrical nature of international power relations, policy makers and researchers tend to relate to governance and policy models forged in dominant countries at the international level. In both cases, alterity and individuality seem to be denied in favor of top down and international level policy options to deal with climate change-induced migration.
    Mots-clés : Altérité, Alterity, changement climatique, climate change, Climate migration, Distance, Îles, Islands, Migrations climatiques, Otherness, Pacifique Sud, South Pacific.

  • Chevalier Emilie« Questioning the image of an exodus: factoring climate changes in migration decision-making in Tuvalu, a socially discriminating process. » (communication orale), présenté à IGU 2013 - Kyoto Regional Conference, Kyoto, Japan. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00929757.
    Résumé : The possibility of people being forced out of their land because of climate changes, especially in poorer countries, is the cornerstone of pleas supporting the creation of a "climate refugee" status. Living in a low-lying SIDS of the South Pacific, Tuvalu's population is an interesting case, as it is often presented as a homogeneous victim of sea-level rise and an archetypical collective candidate for international protection. However, my master's thesis, which focused on the links between climate variability and out-migrations, showed the complexity of determining who could be considered as refugees or whether those who migrate were the most affected. I led field research in 2009 in Funafuti, Suva and Auckland where I interviewed Tuvaluans (migrants or not). I applied a geographical approach for the interviews, which included households from various parts of Funafuti - since environmental conditions can vary, even at a micro-scale - and from various social backgrounds. Answers revealed that inequalities in social, economic and cultural capital influenced people's ability to anticipate environmental changes and design migration strategies accordingly. Inequalities appeared particularly significant concerning access to relevant information on climate changes. Given the prospective nature of the potential disappearance of the atoll due to sea-level rise, such inequalities might play a critical role in shaping migration dynamics. Thus researchers and policy makers should question migrants-centered protections - since migration can constitute a long-term adaptation - and the tendency to indiscriminately designate a whole population as climate refugees - given the uneven temporalities of adaptation between individuals.
    Mots-clés : changement climatique, climate change, Climate migration, Îles, Islands, Migrations climatiques, Tuvalu.
  • Chevalier Émilie« Questioning the image of an exodus: factoring climate changes in migration decision-making in Tuvalu, a socially discriminating process. » (communication orale), présenté à International Geographical Union Regional Conference, Kyoto, Japon.

  • Chevallier Marius, Plumecocq Gaël, Richard Frédéric et Dellier Julien« Dynamiques et structuration des circuits courts agroalimentaires en Limousin : distance institutionnelle, proximités spatiale et relationnelle » (communication orale), présenté à 3ème Congrès de l'AFEP, Bordeaux, France. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00959030.
    Mots-clés : circuits courts, proximité.
  • Delay Etienne« Réflexion sur la coexistence entre agricultures conventionnelles et SISBIO » (communication orale), présenté à Journée d'étude MAPS6, FMSH Paris.
  • Linton Jamie« Qu’est-ce que l’eau » (communication orale), présenté à Journée d’étude consacrée à la question «Qu’est-ce que l’eau?» organisée par la Chaire Industrielle : Rationalités, Usages et Imaginaires de l’Eau, Université Jean Moulin (Lyon 3), Lyon, France.
  • Linton Jamie« Le droit à quoi? L'eau, les droits, les êtres humains, et les relations entre les choses » (communication orale), présenté à L'atelier «Justice environnementale et droit à l'eau», Université Paris Ouest Nanterre La défense (Paris).
  • Linton Jamie« Humanizing the Hydrologic Cycle: Evolving views of the relation between water and society » (communication orale), présenté à Annual conference of the International Water History Association, Montpellier, France.
  • Linton Jamie« Resolving Water Conflicts in the 21st Century: From Water Wars to Cooperating with Water » (communication orale), présenté à 10th Beijing Forum, Beijing, China.

  • Rouvellac Éric« Le terroir, outil ou prétexte dans le monde vitivinicole » (communication orale), présenté à (R)évolution des savoirs et des savoir-faire : les arts et les métiers de la vigne et du vin, Albi (81), France. (Université Toulouse J. Jaurès and groupe In Vino Varietas, Toulouse). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01140524.
    Résumé : Le terroir sous son aspect agronomique a souvent été pris comme un élément objectif pouvant lier le milieu naturel et la qualité du vin. Les vignobles du Sud-Ouest de la France ont essayé de construire cette adéquation à travers des cartographies de terroirs et des vinifications en fonction de ceux-ci, en risquant de tomber dans une vision déterministe. Le terroir comme outil uniquement agronomique connaît alors des limites à son utilisation. Par prolongement, le terroir est parfois détourné entre histoire et territoire et devient un prétexte à communication et marketing pour frapper l’imaginaire. Il devient alors un prétexte, passant de la réalité au mythe, où il sert à inventer ou réinventer une histoire rêvée des vignobles. viticulture, terroir, qualité du vin, communication, vignobles du Sud-Ouest, Appellations Banyuls Collioure
    Mots-clés : Appellations Banyuls Collioure, communication, qualité du vin, Terroir, vignobles du Sud-Ouest, viticulture.
2012
  • Bernardie-Tahir Nathalie« The Zanzibar lagoons : viewpoints and territorialities » (communication orale), présenté à Tourisme et insularité : la littoralité insulaire en question, Corte.

  • Boumédiène Farid et Marin Benoît« SLA et facteurs environnementaux collectifs. » (communication orale), présenté à ARE 2012 Neurotoxicologie comportementale et Toxicologie sensorielle., PARIS, France. https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-00956844.

  • Chevalier Emilie« Factoring climate variability and changes in migration decision-making : a socially and spatially discriminating process ? » (communication orale), présenté à ESF Research Conference ” Tracing Social Inequalities in Environmentally-Induced Migration ”, Bielefeld, Germany. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00930961.
    Mots-clés : changement climatique, climate change, Climate migration, Îles, Islands, Migrations climatiques, Tuvalu.

  • Chevallier Marius« Le statut coopératif, garant de l'entreprise comme institution » (communication orale), présenté à Séminaire européen de recherche sur les coopératives, Institut d'études politiques de Grenoble, Grenoble, France. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00959046.
    Mots-clés : connaissance expérientielle, coopératives, démocratie.

  • Chevallier Marius« La structure coopérative, au regard de la théorie de l'entreprise comme entité » (communication orale), présenté à Political Economy and the outlook for capitalism, Joint conference AHE, IIPPE, FAPE, Paris, France. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00959047.
    Mots-clés : coopérative, démocratie, institutionnalisme, l'entreprise comme institution.

  • Chevallier Marius, Richard Frédéric, Plumecocq Gaël et Dellier Julien« Les ingrédients des dynamiques territoriales de circuits courts agro-alimentaires de proximité : une approche pluridisciplinaire » (communication orale), présenté à Symposium Les chemins du développement territorial, Clermon-Ferrand, France. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00959051.
    Mots-clés : analyse lexicale, circuits courts agroalimentaires, proximité.

  • Houssay-Holzschuch Myriam, Guyot Sylvain et Giraut Frederic.Giraut@unige.Ch, Frédéric« The production of toponymy in contexts: interpreting the maps of critical toponymies and neotoponymies » (communication orale), présenté à 5th Trends in Toponymy Conference, Bern, Switzerland. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00731430.
    Résumé : The rapid development and incredible variety of contemporary placename studies has given birth to a very complex landscape, featuring both theoretical propositions (e.g. critical toponymies) and a vast array of case studies, ranging from the San of Namibia, Singapore or the very heart of Manhattan. In turn, this landscape needs to be deciphered and maybe somewhat structured with a more general interpretative framework that will highlight the importance of context in the production of both knowledge and new placenames. We will try to contribute to this objective in two ways. Firstly, by mapping existing placename literature, assessing what are the places most talked about, and where the studies stem from. It will allow us to highlight the predominance of countries in a "post-" situation (post-apartheid, post-colonial, post-socialist, post-conflict...) in placenames studies, as well as of settler societies. Also, the geography of knowledge production in placename studies reveals both the usual dominance of Northern universities and the importance of specific locations, where the production of toponymic analysis is linked to national issues. Context thus appears as a significant element in the production of toponymic knowledge. Secondly, we will suggest that renaming practices (neotoponymy), as varied as they are throughout the world, present commonalities. These practices can be broken into three elements: contexts, actors and processes, and objectives. These elements do not have the same potential for generalization, but both the contexts and the objectives of renaming point to more general trends that can help theorize the renaming process. We will argue that three types of political contexts are especially conducive to neotoponymic production: those of revolution, conquest and boosterism. In turn, renaming practices aim at four main objectives: cleansing, restoring, founding, and branding. While the link between a type of context and the objectives of renaming is not straightforward, less alone deterministic, preferential sequences can be identified (e.g. toponymic cleansing and place founding in a context of revolution). By contrast, actors and concrete processes are more rooted in local conditions and their inherent situatedness make them more specific, and thus less easy to generalize. We will illustrate this framework with South African examples.
    Mots-clés : Geopolitics, Neotoponymy, Place naming, South Africa, Toponymy.
  • Linton Jamie« An Idea Flows Through Space and Time: The Fate of the Global Water Balance » (communication orale), présenté à , University of Prague, Czech Republic.
  • Richard Frédéric« Un observatoire des circuits-courts agro-alimentaires en Limousin ou la problématique de la recherche appliquée aux politiques publiques » (communication orale), présenté à Séminaire Ruralités, Poitiers.

  • Tommasi Greta« Ce que nous disent les nouveaux arrivants: à quelles conditions se sentent-ils intégrés? » (communication orale), présenté à Partout..la vile? 4ème Université de l'accueil des nouvelles populations, Clermont-Ferrand, France. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00930007.
    Mots-clés : mobilité, politiques d'accueil, rural-migration, territoire.
2011
  • Bernardie-Tahir Nathalie et Schmoll Camille« Opening up the island: a "counter-insularity" approach to migration in Malta » (communication orale), présenté à International workshop "Irregular Migrations in European Islands", Malte.

  • Richard Frédéric et Dellier Julien« Migrations, environnement et recompositions sociales de Millevaches en Limousin : Front écologique ou enclave des utopies ? » (communication orale), présenté à Border Regions in Transition (BRIT) XI Mobile Borders, Genève, Switzerland. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00919978.
    Résumé : Dans cette communication, nous proposons d'interroger les relations entre recompositions sociales des territoires ruraux et l'environnement à partir d'un travail de terrain conduit sur une aire protégée en milieu rural : le Parc Naturel de Millevaches en Limousin. L'objectif ici est d'explorer le rôle de nouvelles populations, sensibles aux aspects environnementaux, en tant que moteur de la constitution et de la diffusion d'un front écologique. A l'image du Limousin dans son ensemble, le Parc Naturel Régional de Millevaches est un espace attractif sur le plan migratoire. Cet apport de nouvelles populations a d'autant plus d'impact que le solde naturel est lui fortement déficitaire du fait d'une population vieillissante. Il existe pour autant une grande diversité de situations sur le territoire du parc quand à l'ancienneté et l'importance des dynamiques migratoires entrantes observées. Ainsi alors que sur certains secteurs les néo-résidents sont une force structurante de la société locale, du fait notamment d'une antériorité d'implantation et de leur implication dans les structures municipales et associatives, ils sont ailleurs beaucoup moins intégrés selon leur propre appréciation. L'émergence de dynamiques sociales, fortement empreintes d'une dimension environnementale, sinon écologiste, dans les secteurs les plus " appropriés " par les néo-résidents (éco-quartier, lagunage, circuits courts agro alimentaires et biologiques) pose la question de la conquête de ces territoires et le cas échéant de ses modalités. Parallèlement, d'autres initiatives, portées cette fois par des " locaux " soulignent des logiques de diffusion de ce nouveau cadre de réflexion, mais aussi d'altération de celui-ci du fait d'attitudes relativement conservatrices. Au final, si l'impact local des néo-résidents ne peut-être nié (à l'échelle de la commune), leur capacité à diffuser leurs représentations environnementales et à termes d'avoir un impact sociétal et paysager plus global (à l'échelle du parc), reste encore en suspend. Il est par conséquent mal aisé de définir la tendance dynamique du front écologique constitué sur Millevaches, entre progression d'un cœur constitué vers les marges du territoire, ou enclavement d'une utopie.
    Mots-clés : Environnement, gentrification rurale, Limousin, Migration.

  • Richard Frédéric et Dellier Julien« Attractivité migratoire et environnement en milieu rural. Exemple du PNR de Millevaches en Limousin. » (communication orale), présenté à Politiques d’accueil et mobilité dans les territoires ruraux : l’action publique face aux nouvelles géographies des modes de vie., Lyon, France. (Collectif Ville Campagne, Ecole Normale Supérieure). https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01132609.
    Résumé : Pour la période 1999-2006, le Limousin dans son ensemble, mais ses espaces ruraux en particulier, ont bénéficié d’une intensification des flux migratoires. Bien que ces arrivées jouent globalement un rôle fondamental dans la dynamique démographique et sociale des espaces récepteurs, les territoires ruraux limousins se distinguent les uns des autres par une attractivité relativement inégale. La communication ici proposée repose sur les résultats d’une étude conduite récemment et visant un double objectif. Il s’agissait tout d’abord d’identifier les facteurs déterminant la destination finale des migrants en Limousin, et en particulier au sein du PNR Millevaches. Ensuite, l’objet de la recherche consistait à mesurer la place de « l’environnement » dans la démarche migratoire et le parcours résidentiel des néo-Limousins. Des entretiens semi directifs et directifs conduits auprès d’une trentaine de personnes ressources et de 82 néo-Limousins installés au sein de trois zones bien différenciées du PNR ont apporté divers éléments de réponse. La construction du parcours migratoire et résidentiel des néo-Limousins consiste en une succession d’étapes au cours desquelles les migrants alternent entre, tantôt la concrétisation des projets qu’ils ont idéalisés, et tantôt le fait de devoir transiger avec les objectifs initiaux. Dans tous les cas, les migrants sont très majoritairement en recherche d’une rupture. Mais quelles que soient leurs motivations premières à choisir le Limousin comme région d’implantation puis, à une échelle plus fine, leurs nouveaux logements, les néo-Limousins accordent une place très importante à l’environnement. Plus encore, les différentes modalités d’accès à cet environnement et sa « consommation » contribuent fortement à l’appréciation positive de leurs parcours migratoires et stratégies résidentielles de la part des migrants eux-mêmes. En retour, à court ou à long termes, à différentes échelles, de la plus locale à l’ensemble du PNR, les migrants contribuent, par la matérialisation de leurs aspirations culturelles et esthétiques, à remodeler les paysages millevacois. Une fois qu’ils sont installés, les néo-Limousins tendraient à convertir leur inclinaison « environnementaliste » en diverses formes d’engagement environnemental et/ou écologique. De fait, et conformément à ce qui a pu être observé par ailleurs, ces nouveaux rapports à la biodiversité, aux paysages ou autres dans les sociétés locales confortent les nouvelles fonctions (résidentielles, ludiques, récréatives, esthétiques, etc.) des espaces ruraux concernés. Cependant, ces mêmes rapports sensibles aux enjeux environnementaux semblent parallèlement être à l’origine du renouvellement de la partie basique de l’appareil productif local.
    Mots-clés : aménité, Environnement, gentrification rurale, Limousin, migrations, PNR de Millevaches.

  • Tommasi Greta« Les migrants dans les zones rurales espagnoles : l'exemple de la Sierra de Albarracín » (communication orale), présenté à Colloque Politiques d'accueil et mobilité dans les territoires ruraux - l'action publique face aux nouvelles géographies des modes de vie, Lyon, France. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00929996.
    Mots-clés : medio rural, migracion, Migration, mobilité, movilidad, nouveaux habitants, nuevos pobladores, politica de acogida, politique d'accueil, rural.
2010

C-AFF - Affiches / posters dans une conférence nationale ou internationale

2016

  • Caffarra Amelia, Delay Etienne et Quénol Hervé« CeLL, an agent based model for exploring the spatial influence influence of climate change on Lobesia botrana population dynamics » (poster), présenté à . https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01350049.
    Résumé : The European Grapevine moth (Lobesia botrana) is one of the most noxious vineyard-pests in the European and Mediterranean area. Its larvae feed on grapevine flowers and berries, and usually cause considerable damage, also by facilitating saphrophytic infections to berries. The biology of L. botrana has been investigated since the 80s. A number of studies has tested its physiology and behaviour in experimental conditions (Hurtrel et Thiéry 1999), in field conditions (Stockel et al. 1994), and using mathematical modelling techniques. Whereas the modelling approaches that have been proposed in the literature are hetereogeneus they generally focus on the phenology and population dynamics of L. botrana, rather than analysing the role of spatial variability on its infestations and mating behaviour. For this reason we propose here an agent based model (CeLL model), where we take into consideration spatial effects on L.botrana infestation dynamics. Our aim is to gain further insight into the processes and interactions occurring at the vineyard, population and individual level. The use of agent based modelling allows us to integrate population dynamics within a spatial frame (the vineyard) where individual insects act by following development, movement and mating “rules”. In its first version, CeLL (Confusion Landscape Lobesia) focused on the identification of processes involved in pest infestations, necessary for the accurate simulation of infestation dynamics, as observed by the Groupement de Développement Agricole (GDA) of the cru Banyuls et des Albères. Here we attempt to obtain a more accurate simulation of the present situation in the same region, and make projections for the future, by the following actions: 1. We refine CeLL simulations by using accurate temperature input data, obtained by spatialising the high temporal frequency data from the TERVICLIM network 2. We apply climate change scenario to CeLL, to assess potential effects of climate changes on infestation dynamics and integrated pest management strategies.
    Mots-clés : Agent based modeling, agriculture, Lobesia botrana, vineyard landscape.
2012

OS - Ouvrages scientifiques

2015

  • Metzger Alexis et Rémy FrédériqueNeiges et glaces., Lyon, France : éditions Hermann. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01129000.
    Résumé : En diverses contrées, le froid a attiré le regard des scientifiques, voyageurs, artistes et autres penseurs. Les neiges et les glaces, saisonnières ou persistantes, se sont ainsi prêtées à de multiples études et expériences que ce livre propose de mettre en lumière. Tous nos sens seront mis en éveil par le froid, depuis le toucher des neiges éternelles jusqu’au goût des glaces et autres douceurs japonaises. Certains aspects en histoire de la climatologie ou de la physique du froid seront également explorés. Ils témoignent des liens forts entre science et imaginaires. Historiens, géographes, littéraires, passionnés de montagne ou de voyage, zélateurs de l’hiver ou météophiles de la neige… Chacun pourra explorer des facettes méconnues du froid en gagnant de l’altitude ou en partant vers le nord. On découvrira alors les arcanes face auxquelles était exposé José Arcadio Buendia qui « paya et put alors poser la main sur la glace, et l’y laissa plusieurs minutes, le cœur gonflé de joie et de crainte à la fois au contact même du mystère » (Cent ans de solitude).
    Mots-clés : froid, glaces, histoire des sciences, histoire des sensibilités, histoire du climat, neiges, récits de voyage.
2012
2011
2010

CH - Chapitres d'ouvrage

2015
2014

  • Barbier Nicolas« La cogestion intergouvernementale du Loup Gris au Nord des Rocheuses: l’exemple de l’Etat d’Idaho », in Vivre avec le loup ? Trois mille ans de conflits, Tallandier, p. 437-448. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01224611.
    Résumé : Les programmes fédéraux d'élimination de loups à la demande des éleveurs ont été initiés dans les années 1900. À la fin des années 1940, l'animal avait quasiment disparu de l'Idaho. Le projet fédéral de réintroduction du loup gris dans cet État et dans le parc national du Yellowstone remonte aux années 1970. Juste après l'adoption de la loi fédérale de protection des espèces en danger (l'Endangered Species Act [ESA] de 1973), le loup gris fut rangé dans l'Endangered Species List (ESL). Des audiences publiques montrèrent la forte réticence d'une partie de la population régionale, tandis que les associations écologistes et leurs sympathisants encourageaient l'initiative fédérale. En 1987, un plan fédéral de restauration fut établi pour l'Idaho, le Montana et le Wyoming. L'État fédéral décida de rétablir une population réduite et « expérimentale » de loups gris. Il donna aux éleveurs le droit de tuer ceux qui menaçaient leurs troupeaux. L'association Defenders Of Wildlife s'enga-gea à rembourser l'intégralité des pertes en cheptel. Ces deux décisions apaisèrent quelque peu la contestation 1. En 1995, malgré l'opposition de l'État fédéré d'Idaho, plus de 30 loups gris du Canada furent introduits dans les grandes forêts natio-nales montagneuses du centre de cet État. L'agence fédérale de l'US Fish and Wildlife Service (USFWS) et la tribu des 437 218934PUS_LOUP_cs4_pc.indd 437 28/03/2014 15:58:11 Nez-Percés 2 furent les deux partenaires initiaux du projet de réintroduction. Quatorze années après, plus de 850 loups gris peuplaient l'État et plus de 1700 si l'on ajoute les deux États contigus du Montana et du Wyoming 3. Les conflits régionaux liés à la présence du loup se sont accentués proportionnellement à l'accroissement de sa population. La population lupine des douze États de l'Ouest amé-ricain et du Mexique est passée d'au moins 300 000 avant la conquête euro-américaine à quelques dizaines dans les années 1980. Environ 2 000 d'entre eux habitent actuellement cette région 4
    Mots-clés : Biologie animale, cogestion, conflit, gestion de la faune sauvage, Loup.

  • Beaurain Christophe« La nature en ville contre l’industrie, tout contre… L’exemple de l’agglomération dunkerquoise. », in Nature en ville. Attentes citadines et actions publiques, Editopics. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01130733.
    Mots-clés : dunkerque, nature en ville, pragmatisme, rénovation urbaine.

  • Delay Etienne, Reulier Romain, Gaudieux Aurélie, Thierry Hugo, Amalric Marion, Banos Arnaud et Debonlini Marta« Modèle Sisbio : Les apports d’un automate cellulaire au territoire », in Receuil de fiches pédagogiques du réseau MAPS, 1: p. 197-217. https://github.com/MAPS-fr/fichesPedago/raw/master/Recueil_fiches_pedagogiques_MAPS_Juillet_2014.pdf.

  • Dellier Julien, Rouvellac Éric et Guyot Sylvain« Les évolutions des représentations du vin sud africain dans le contexte post-apartheid », in LES TERRITOIRES DU VIN, L'Harmattan, p. 197-194. https://hal-unilim.archives-ouvertes.fr/hal-01140445.
    Résumé : En Afrique du Sud, le vin, issu de l’héritage européen, est historiquement perçu comme représentatif de la culture blanche dans sa production tout comme dans sa consommation. Les représentations autour de la vigne et du vin, excluant les populations non-blanches sont à la fois revendiquées par les Blancs mais également fortement intériorisées par les non-Blancs. Cet état de fait résulte d’une identification du vin comme un outil de colonisation selon trois vecteurs principaux : culturel, social et économique. Les discours et idées reçues aussi convenus que réducteurs sur cette réalité abondent. Toutefois, la réalité est plus complexe et le contexte économique tant local qu’international propose des perspectives quand à l’évolution des représentations associées au vin et son ancrage ou sa négation des terroirs sud-africains. Une partie des producteurs et négociants voient bien le besoins de développer un marketing soit africanisé pour l’international, soit à destination des noirs pour un marché local. Nous avons étudié l’évolution rapide de ces représentations dans le contexte d’une renaissance et d’une réorganisation du vignoble suite à la fin de l’apartheid, et donc l’ouverture du marché. Ceci, allié à la multiplication des structures de production et la conquête de nouveaux espaces, nous a conduit à proposer un état des représentations liées à la vigne et au vin. Nous en avons retenu deux modes principaux de « déracialisation » en demi teinte dans ce contexte post apartheid, qui s’illustrent par une recherche de justice sociale et des stratégies de marketing différenciées à fabrique de terroirs.
    Mots-clés : " déracialisation ", marketing, représentations, vignoble sud-africain.

  • Guyot Sylvain et Sepulveda Bastien« The New Borders of Participation in Protected Areas, from Ethnicisation to Local (Dis)Integration: The Case of Chile », in Cartographies of Nature: How Nature Conservation Animates Borders, éd. par Ramutsindela Maano, Cambridge Scholars Publishing, p. 193-217. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01118896.
    Mots-clés : borders, Chile, ethnicisation, nature, participation.

  • Rouvellac Éric« L’éloignement géographique de la symbolique mémorielle », in Traces, Empreintes, Monuments, quels lieux pour quelles mémoires? - De 1989 à nos jours, éd. par PULIM, PULIM, p. 241-258. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00933485.
    Résumé : Vouloir croiser une donnée géographique : les changements de voies de communications depuis 60 ou 70 ans, conséquences d'un aménagement du territoire différent, et une donnée historique, sociale et politique : les façons dont sont signalées les faits d'armes de la Résistance française ou de la guerre civile espagnole, telle est la volonté de cet article. Sans tomber dans le déterminisme, cela donne un questionnement non seulement géographique et sociologique, mais aussi des interrogations économiques et culturelles. Comment concilier des lieux souvent isolés qui demeurent peu ou très peu visités avec une sauvegarde acceptable du patrimoine, alliée à une compréhension de celui-ci ? Peut-on mêler une valorisation du patrimoine mémoriel qui s'appuie sur des faits tragiques et des fins mercantiles ? Quelles latitudes nous permettent l'économie d'aujourd'hui et l'inexorable temps qui s'écoule, nous éloignant encore de ces évènements ?
    Mots-clés : éloignement, guerre civile espagnole, résistance française, symbolique mémorielle.
2013
2012
2011

  • Beaurain Christophe et Longuépée Jérôme« De conflits en coopérations : territoire et environnement industriel dans l’agglomération de Dunkerque », in Entreprises et environnement : quels enjeux pour le développement durable ?,, Presses Universitaires de Paris Ouest. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01130722.
    Mots-clés : conflits, dunkerque, environnement industriel, proximité.

  • Richard Frédéric« Londres, ville globale », in Encyclopaedia Universalis, volume 14: p. " LONDRES ", Encyclop\a edia Universalis [en ligne], consulté le 22 mars 2015. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/londres/. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01134082.
    Mots-clés : Londres, métropole, ville globale.

  • Richard Frédéric« Royaume-Uni, Géographie », in Encyclopaedia Universalis, Vol., Volume 21. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01134083.
    Mots-clés : dynamiques territoriales, économie, géographie, inégalités, Royaume-Uni.

  • Rouvellac Éric« La vigne, créatrice de risques naturels, protectrice contre les risques naturels, et les subissant », in Risques naturels en méditerranée occidentale, éd. par UMR CNRS 8586 PRODIG, p. 363-373. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01141432.
    Résumé : Les viticulteurs, plus que la vigne, favorisent les risques naturels face à cette culture en prenant les décisions d’implantation de cette plante plus au gré des marchés et des demandes que face aux conditions climatiques, édaphiques, topographiques. Même si l’érosion constitue un problème récurrent depuis des siècles, d’autres formes d’aléas font courir des risques naturels à la vigne. Risques qui peuvent aller jusqu’à la destruction des parcelles s’ils se réalisent. Des risques naturels peuvent donc apparaitre à cause de la viticulture, d’autres sont plus subits, enfin, la vigne peut jouer un rôle protecteur contre un : l’incendie.
    Mots-clés : risques naturels, viticulture.
2010

  • Beaurain Christophe, Maillefert Muriel et Petit Olivier« Les théories de l’action collective. Expression du rapport entre l’individu et la collectivité », in Risque environnemental et action collective, application aux risques industriels et d’érosion côtière dans le Pas de Calais, Lavoisier. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01130712.
    Mots-clés : action collective, gestion du risque, institutionnalisme.

  • Bernardie-Tahir Nathalie« Les lagons de Zanzibar : premières esquisses géographiques des effets de barrière », in Insularité et insularismes d'hier et d'aujourd'hui, Volume d'hommage à Christian Huetz de Lemps, Presses Universitaires de Paris-Sorbonne, p. 237-245. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00934405.
    Mots-clés : Ile, Lagons, Territorialités, zanzibar, Zanzibar”, ”Ile”, ”Lagons”, ”Territorialités”.

  • Chevallier Marius« Existe-t-il une solution coopérativiste ? Une approche castoriadisienne : innovations coopératives et émancipation sociale », in Réconcilier démocratie et économie, la dimension politique de l'entrepreneur en économie sociale et solidaire, Michel Houdiard, p. 115-129. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00921401.
    Résumé : Selon Castoriadis, ce qui caractérise l'imaginaire moderne est une croyance en la raison qui structure notre vision du monde selon une logique qu'il définit comme ensembliste identitaire. L'emprise excessive de cette logique peut être source d'inefficiences. L'article défend l'idée que le statut coopératif constitue une entrave à la pleine expression de la logique ensembliste identitaire et par là libère des sources d'efficience.
    Mots-clés : castoriadis, coopératives, imaginaire.
  • Linton Jamie« The Global Water Crisis », in World History Encyclopedia, éd. par Alfred J. Andrea, Santa Barbara, California : ABC-CLIO / Greenwood.

HDR - Habilitations à diriger des recherches

2013

  • Rouvellac Éric« The terroir, try of a geographic reflexion trough vine growing, volume 2 », Habilitation à diriger des recherches, Université de Limoges. https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00985580.
    Résumé : Depuis les débuts de nos recherches nous travaillons sur le concept de terroir, sur un essai d'une réflexion géographique à travers la viticulture. Voilà pourquoi nous nous sommes intéressés à l'évolution de ce concept, à la fois dans les domaines de la recherche concernés et dans notre parcours de géographe, pour essayer de cerner un concept bicéphale entre nature et culture. Nous avons insisté à propos de la confusion qui est souvent entretenue avec le sol ou le substrat dans l'application du concept à la viticulture. Pour nous, le terroir doit être assumé sous tous les angles, et nous avons étudié comment deux approches, deux écoles s'ignorent aux sujet des terroirs viticoles alors que nous penchons pour une synthèse, une approche intégré du concept pour mieux le cerner et mieux modéliser le réel pour répondre aux demandes des viticulteurs. La justification du terroir arrive parfois à postériori, dans une logique déterministe ou alors de communication sans garde fou. Nous envisageons le terroir comme possibilité, comme potentiel, comme un concept applicable, de l'agro terroir jusqu'au marketing visant le consommateur. Nous avons approché le concept d'abord par des biais environnementaux avec une étude et une cartographie à grande échelle appliquées à deux grands vignobles à l'échelle du Sud-Ouest viticole, Cahors et Bergerac. Cartographier des terroirs nous a mené à vérifier par l'expérience la corrélation de ceux-ci avec la qualité du vin. Nous avons alors confronté notre vision du terroir viticole au Nouveau Monde avec l'Afrique du Sud. Nous avons analysé un système d'appellations viticoles complexe et sous-utilisé avec deux centres historiques, patrimoniaux, qui concourent à l'image des vins sud africains et un poids important de la coopération dans la diffusion de la vitiviniculture et l'amélioration de la qualité. Le terroir est mobilisé en Afrique du Sud de l'agro-terroir jusqu'à la représentation et l'instrumentalisation, notamment dans des tentatives de " déracialisation " du vin face aux défis post apartheid. Ces stratégies différenciées de marketings allant jusqu'à la fabrique des terroirs nous ont amenés à prolonger nos réflexions encore plus pour comprendre comment passait-on encore plus du cultural au culturel, à travers un vignoble artificialisé à haute dose, celui de Banyuls Collioure dans les Pyrénées orientales françaises. Il s'est d'abord agi d'analyser les enjeux autour d'un territoire patrimonialisé, partagé (écartelé ?) entre activités balnéaires, viticulture et paysages emblématiques. Qu'était-ce qu'un terroir viticole dans le contexte de Banyuls ? Nous sommes passés alors du terroir au paysage pour comprendre leur utilisation et leur évolution depuis le début du XIXème siècle jusqu'à nos jours à travers quatre exemples de bassin-versant. Fort de savoir comment avaient évolué les paysages viticoles, nous avons pu étudier comment la communication et le marketing frappaient l'imaginaire en inventant, en rêvant l'histoire du vignoble. Parfois classique, restant dans des domaines très historiques ou agro géologiques, la communication à propos des terroirs en arrive jusqu'à dissoudre le concept dans la poussée actuelle de l'architecture iconoclaste de certains domaines à travers le monde viticole.
    Mots-clés : cultural geography, géographie culturelle, géographie rurale, Géomorphologie, geomorphology, pédologie, pedology, rural geography, Terroir, Vin, vine growing, viticulture, wine.

  • Rouvellac Éric« Le terroir, essai d'une réflexion géographique à travers la viticulture », Habilitation à diriger des recherches, Université de Limoges. https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00933444.
    Résumé : Depuis les débuts de nos recherches nous travaillons sur le concept de terroir, sur un essai d'une réflexion géographique à travers la viticulture. Voilà pourquoi nous nous sommes intéressés à l'évolution de ce concept, à la fois dans les domaines de la recherche concernés et dans notre parcours de géographe, pour essayer de cerner un concept bicéphale entre nature et culture. Nous avons insisté à propos de la confusion qui est souvent entretenue avec le sol ou le substrat dans l'application du concept à la viticulture. Pour nous, le terroir doit être assumé sous tous les angles, et nous avons étudié comment deux approches, deux écoles s'ignorent aux sujet des terroirs viticoles alors que nous penchons pour une synthèse, une approche intégré du concept pour mieux le cerner et mieux modéliser le réel pour répondre aux demandes des viticulteurs. La justification du terroir arrive parfois à postériori, dans une logique déterministe ou alors de communication sans garde fou. Nous envisageons le terroir comme possibilité, comme potentiel, comme un concept applicable, de l'agro terroir jusqu'au marketing visant le consommateur. Nous avons approché le concept d'abord par des biais environnementaux avec une étude et une cartographie à grande échelle appliquées à deux grands vignobles à l'échelle du Sud-Ouest viticole, Cahors et Bergerac. Cartographier des terroirs nous a mené à vérifier par l'expérience la corrélation de ceux-ci avec la qualité du vin. Nous avons alors confronté notre vision du terroir viticole au Nouveau Monde avec l'Afrique du Sud. Nous avons analysé un système d'appellations viticoles complexe et sous-utilisé avec deux centres historiques, patrimoniaux, qui concourent à l'image des vins sud africains et un poids important de la coopération dans la diffusion de la vitiviniculture et l'amélioration de la qualité. Le terroir est mobilisé en Afrique du Sud de l'agro-terroir jusqu'à la représentation et l'instrumentalisation, notamment dans des tentatives de " déracialisation " du vin face aux défis post apartheid. Ces stratégies différenciées de marketings allant jusqu'à la fabrique des terroirs nous ont amenés à prolonger nos réflexions encore plus pour comprendre comment passait-on encore plus du cultural au culturel, à travers un vignoble artificialisé à haute dose, celui de Banyuls Collioure dans les Pyrénées orientales françaises. Il s'est d'abord agi d'analyser les enjeux autour d'un territoire patrimonialisé, partagé (écartelé ?) entre activités balnéaires, viticulture et paysages emblématiques. Qu'était-ce qu'un terroir viticole dans le contexte de Banyuls ? Nous sommes passés alors du terroir au paysage pour comprendre leur utilisation et leur évolution depuis le début du XIXème siècle jusqu'à nos jours à travers quatre exemples de bassin-versant. Fort de savoir comment avaient évolué les paysages viticoles, nous avons pu étudier comment la communication et le marketing frappaient l'imaginaire en inventant, en rêvant l'histoire du vignoble. Parfois classique, restant dans des domaines très historiques ou agro géologiques, la communication à propos des terroirs en arrive jusqu'à dissoudre le concept dans la poussée actuelle de l'architecture iconoclaste de certains domaines à travers le monde viticole.
    Mots-clés : climatologie, géographie culturelle, Géomorphologie, représentations, territoire, Terroir, viticulture.

TH - Thèses

2015
2014
2013
2011

AP - Autres publications

2014

  • Richard Frédéric et Dellier JulienEnvironnements, migrations et recompositions sociales des campagnes limousines : l'exemple du PNR Millevaches. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00928602.
    Résumé : Au-delà des données quantitatives, qui désignent le Limousin comme un territoire attractif, sa balance migratoire positive lui permettant de regagner des habitants sur la dernière période intercensitaire (1999-2006), l'objectif affiché est, en amont, de mieux connaître et analyser la réalité de ces migrations et celle des échanges internes au Limousin et, en aval, de cerner l'impact social et économique de ces installations, notamment dans les espaces ruraux en mutation permettant à terme d'évaluer les nouveaux besoins en services et les pratiques à mettre en avant. D'une manière globale, il s'agissait d'affiner l'échelle d'observation et d'analyse en proposant des outils de mesure qualitatifs des flux migratoires afin de donner du sens aux constats quantitatifs. Le premier objectif était de déconstruire le processus décisionnel des migrants, depuis le choix du Limousin comme région de destination à celui du logement finalement choisi à l'issu du parcours migratoire. Parallèlement, l'existence de flux migratoire interrégionaux typiques de ce que l'on qualifie de migrations d'agrément (recherche d'un cadre de vie et de pratiques de qualité) a conduit à mesurer la place de l'environnement dans la démarche des migrants, là encore à toutes les étapes du processus décisionnel. Enfin, compte tenu du poids démographique des néo-Limousins dans les communes rurales, l'une des interrogations portait sur les modalités et les effets des recompositions sociales des campagnes limousines sous l'effet de ce " brassage " démographique. Territoire attractif et offrant un certain nombre d'atouts du point de vue de la qualité et de la diversité des paysages, doté d'un label Parc Naturel Régional qui lui confère à la fois une reconnaissance institutionnelle de ce capital environnemental et une certaine visibilité à l'échelle nationale, le PNR de Millevaches en Limousin s'est imposé comme un cadre possible de l'étude. Au sein de celui-ci, ce sont plus particulièrement trois micro-régions dénommées Vassivière-Plateau, sud-est Creuse et Corrèze qui ont été ciblées au regard de profils migratoires et de contextes paysagers sensiblement différents.
    Mots-clés : capital environnemental, Environnement, gentrification, Millevaches, recomposition sociale.
2013

  • Beaurain Christophe, Maillefert Muriel et Petit OlivierAction collective, Ecologie industrielle et Soutenabilité (ACTEIS), Research Report, ADEME. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01130751.
    Mots-clés : dunkerque, écologie industrielle, institutionnalisme, modes de coordination.

  • Chevalier Emilie et Guadagno Eleonora« Séminaire "Migrations et changement climatique", Paris, 12 Septembre 2013. ». https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01220898.
    Résumé : Compte-rendu du séminaire " Migrations et changement climatique " (Paris, 12/09/2013) organisé par le groupe de recherche EXCLIM (GICC).
    Mots-clés : EXCLIM, Migrations climatiques.

  • Dellier Julien, Garnier Edwige et Richard FrédéricAttractivité et nouvelles bases économiques des territoires ruraux limousins. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00927771.
    Résumé : Face à l'inefficience du PIB pour rendre compte de la réalité du développement des territoires dans un contexte d'intensification des mobilités et de déconnection de plus en plus marquée entre lieux de production et de consommation, le besoin de nouvelles approches, plus à même de saisir les enjeux territoriaux contemporains, s'est traduit par l'émergence de divers travaux sur les économies résidentielle et présentielle. Ces deux approches ont pour point commun de remettre en cause la toute puissance de la base économique productive dans l'analyse de la compétitivité d'un territoire, en réhabilitant les autres bases (publique, socio-économique et surtout résidentielle) dans la réflexion sur le développement local. Fondamentalement, selon ces théories, la présence d'une population sur un territoire génère une activité économique et des besoins de services participant au développement de celui-ci, bien souvent de manière plus significative que l'économie productive classique. Previous12345Next Cependant, tandis que l'économie résidentielle se base sur le recensement INSEE de la population d'un territoire, l'économie présentielle propose une analyse plus fine, intégrant les séjournants (touristes, résidents secondaires) et soustrayant les absents (émissions de touristes) pour donner une estimation de la population réelle du territoire ; ainsi en Limousin, la Corrèze et la Creuse avaient une population présente supérieure à la population résidente en 2005 selon les travaux de Christophe Terrier pour la Direction du tourisme. Pour la Région Limousin, ces approches offrent une réelle opportunité de mieux saisir les contours du développement économique local. Ainsi les premiers travaux de Laurent Davezies sur la Région ont mis en évidence le profil " résidentiel " de l'économie limousine et sa relative indépendance à l'égard du système productif. Loin d'être un handicap, ces caractéristiques peuvent être vues comme des atouts. En effet, non seulement l'économie domestique joue un rôle d'amortisseur en temps de crise mais, de plus, cette forme de développement économique se fonde sur les qualités perçues du territoire, et notamment un environnement de qualité. De fait, il apparaît clairement qu'une partie de l'attractivité migratoire du Limousin repose sur son capital environnemental. Par ailleurs, nous souhaitons explorer une piste complémentaire. En effet, les observations conduites lors de notre dernière étude (2009-2011) nous ont amenés à souligner le rôle joué par le capital environnemental en tant que facteur de développement économique des territoires limousins, de leur base résidentielle ou présentielle certes, mais pas seulement. En l'espèce, l'installation de porteurs de projets ou de migrants devenus ultérieurement porteurs de projets a été identifiée comme un des éléments clés de la dynamique économique locale. Or, nombre de projets économiques (classiques ou au caractère social affirmé) étaient fondamentalement liés au cadre environnemental local. S'agissait-il d'une singularité locale? Qu'en est-il des autres campagnes limousines? Nous cherchons donc à vérifier cette hypothèse de l'émergence de nouvelles formes d'économies productives ou basiques fondées sur le capital environnemental du Limousin et, le cas échéant, sur sa valorisation. Ce travail, conduit à l'échelle des bassins de vie, repose sur le croisement méthodologique d'une analyse statistique d'ensemble et d'enquêtes, par entretiens auprès des élus et de porteurs de projets, et par questionnaire auprès des habitants , ces enquêtes étant ciblées sur trois bassins de vie sélectionnés au regard de leurs profils, représentatifs de la diversité des bassins de vie régionaux.
    Mots-clés : campagne, économie présentielle, Limousin, migrations d'aménité.
2012

  • guy alfonso, Arnaud Philippe, Ballut C., Christele, Bescombes ¨PA, Brunet-Gaston Véronique, Cabanis Manon, Caillat Pierre, Clémençon Bernard, Colombier-Gougouzian Aline, galtier celine, Horry Alban, Llergo Yolanda, Mille Pierre, Miras Yannick, Rémy B et Wittman AlainClermont-Ferrand (Puy-de-Dôme, Auvergne), ZAC de Jaude ouest 2, Research Report, Inrap. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01131928.
    Mots-clés : bâtiment public, Clermont- Ferrand, place de marché, romain.
2011